Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
28
repos ; mais elle voulait même le forcer à faire du
mal. Mais Joseph fit ce qu'il convient à d'honnêtes
jeunes gens; il se retira brusquement d'elle et ne vou-
lut plus l'écouter.
Mes enfants! C'est ici qu'il faut admirer Joseph.
Mais il ne .suffit pas que nous l'admirions seulement,
et que nous disions: c'était là un brave homme, c'était
là un vertueux garçon ! Nous devons nous rappeler
à la mémoire de quelle manière il j)ensait et ce qu'il
faisait, et puis nous devons nous évertuer à penser
et à agir de même. Lorsque l'envie nous prend ou
qu'on nous sollicite de faire quelque cliose de mau-
vais, n'allons pas penser: «Est-ce (jue papa ou maman,
ou mon précepteur ou quelque autre le découvrirait?
Y a-t-il de quoi avoir du plaisir? Encounais-je des
mépris ou des mauvais traitements? Se moquerait-on
de moi?" Ne nous embairassons pas de tout cela;
n'y ayons nul égard. Toute la question se réduit à
ce point-ci : «> Comment le bon Dieu veut-il (jue je
fasse ? Qu'est-ce (jui sera agréable à Dieu ? Quel
est mon devoir?" Voilà les idées qui doivent nous
préoccuper, car Dieu connaît les replis de notre âme;
et lorsqu'on veut nous entraîner à de mauvaises choses,
nous devons tenir ferme contre la séduction, comme
fit Joseph.
La femme de Potipliar se ressentait bien de ce que
Joseph se refusait à toutes ses sollicitations. , Au lieu
de l'estimer à cause de sa piété, elle l'accablait de sa
haine et elle ne respirait que vengeance. Aussi se
disait-elle : » peut-être Joseph racontera-t-il mes desseins