Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
11
ment." — »Et que veux-tu dire par-là," s'écrièrent
ses frères; »prétends-tu régner un jour sur nous en
souverain? Nous prosternerions-nous aussi humblement
devant toi que nos gerbes l'ont fait dans ton songe?"
Cela ne leur plut en aucune manière, et ils haïrent
Joseph plus fortement encore, parce qu'il leur avait
raconté ce songe. Quelques jours après, Joseph trouva
un matin son père et ses frères ensemble. »Ecoutez,"
dit-il, »j'ai encore rêvé cette nuit singulièrement. Il
me semblait que le soleil et la lune et onze étoiles se
prosternaient devant moi." Le père dit: — »Mais,
Joseph! quel songe que celui-là! que t' imagines-tu?
Nous faudrait-il, à nous tous, avoir tant d'égards pour
toi! cela va trop loin."
Lorsque les frères aînés de Joseph entendirent encore
ce songe-là, ils se fâchèrent davantage. Le père Jacob
se dit cependant à lui-même: — »Ce sont là des
songes bien étranges! je les garderai dans ma mémoire.
Qui sait ce qui en aviendra!"
Il faut savoir, mes enfants, que dans ces temps
Dieu instruisait quelquefois les hommes par des songes.
Lorsqu'il devait leur arriver quelque chose de fort
singulier, le bon Dieu le leur faisait voir parfois d'a-
vance dans un songe. Jacob en avait fait plus d'une
fois l'expérience, et par cette raison il fit tant d'at-
tention aux songes de Joseph. Les frères savaient
aussi que des songes pouvaient signifier quelque chose
qui devait arriver dans la suite. Sans cela ils se se-
raient peut-être moqués de Joseph, mais alors ils ne
pouvaient oublier ces songes , et ils s'en fâchèrent. Dans