Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
9
sieur, nos années de l'époque de la naissance de Jésus-
Christ. Il y a donc 1856 ans.
M. vermond. — Très-bien, Christine; or en sup-
putant le tout, nous trouverons qu'il s'est déjà écoulé
3579 années, depuis que notre Joseph, âgé de dix-sept
ans, se promena dans les champs d'IIébron. — Mais,
poursuivons.
La conduite des fils aînés de Jacob était assez dé-
réglée; ce n'étaient pas de fort braves gens, comme
nous le verrons dans la suite. Notre Joseph par con-
tre était honnête et pieux. C'est pourquoi son père
l'aimait ])articulièrement et beaucoup plus que ses
autres enfants. Mais qu'arriva-t-il ? Joseph faisait quel-
que chose de fort imprudent. Lorsque les fils ainés
de Jacob avaient commis c]uel(|ue faute, il se hâtait
de le rapporter à son père, et alors ses frères étaient
grondés. Joseph pensait : » Mon père doit tout sa-
voir, et si mes frères sont grondés quelquefois, ils se
corrigeront." Il avait bien raison de croire que le
père devait tout savoir, mais il ne pensait pas que c'est
être méchant que de rapporter la moindre bagatelle et
de trahir les autres pour des minuties. Voudrais-tu
bien avoir un frère, mon petit Jacques, qui rapportât
toutes tes fautes à ton papa?
Jacques. — Mais non! je ne pourrais pas le souf-
frir!
M. vermond. — Voilà justement ce qui arriva ici.
Les frères de Joseph commencèrent à le voir de mau-
vais œil et ils ne se fiaient plus à lui. Le père con-
tinua néanmoins d'aimer Joseph plus que ses frères. —