Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
135
craignit avec raison de le perdre bientôt. Il sentit aussi
lui-même distinctement qu'il lui faudrait bientôt quitter
ce monde. Il fit donc appeler ceux d'entre ses frères
qui vivaient encore, et leur dit: — »Je vais mourir
maintenant, et je ne pourrai plus avoir soin de vous.
Mais l'Eternel vous reste. Il vous ramènera un jour,
vous ou vos enfants, dans le pays de Canaan, ainsi
qu'il a été promis à Abraham, à Isaac et à notre père
Jacob. Cela arrivera certainement; je n'en doute en
aucune manière. Mais lorsque vous, ou vos fils, quit-
terez l'Egypte, emportez mon corps avec vous, et en-
terrez-le auprès de nos ancêtres dans cette terre promise.
Jurez-moi solennellement, mes frères, d'en avoir soin
et de faire en sorte que vos enfants s'en ressouviennent
encore après que vous serez morts."
Jacques. — C'était la même chose à peu près que
Jacob avait dite, lorsqu'il allait mourir, n'est-ce pas,
monsieur?
M. vermond. — Oui, Jacques. Tous ces hommes
pieux, Abraham, Isailc, Jacob et Joseph moururent
avec cette confiance en la promesse de Dieu que leurs
descendants conquerraient un jour le pays de Canaiin
et y habiteraient. Personne d'entre eux n'en vit arriver
la moindre chose. Il n'est ])as apparent non plus que
Joseph ait reçu à cet égard une promesse réitérée du
bon Dieu; mais il ajouta foi h ce que l'Eternel avait
autrefois promis à ses pères. Voilà ce qui était fort
honnête de sa part, et nous devons agir de même eu
apprenant que Dieu a promis quelque chose.
Christine. — Mais, monsieur, je croyais que cela