Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
132
Voilà donc ce qui leui- inspira cette ciainte mal
fondée. Ecoutez maintenant ce qu'ils firent pour se
tirer d'embarras. Ils envoyèrent des messagers vers le
Seigneur d'Egypte avec le message suivant : — » Votre
défunt père nous a chargés peu de temps avant sa
mort de vous prier instamment en son nom que vous
vouliez continuer de pardonner à vos frères leurs for-
faits, de les aimer toujours et d'avoir soin d'eux dans
la suite." Depuis longtemps l'honnête Joseph ne pen-
sait plus à ce qu'il avait souffert de la part de ses frères.
Il ne songeait point à se venger; mais il les aimait
toujours sincèrement. Cette prière, qui lui fut adressée
au nom de feu son père le toucha jusqu'aux larmes.
Cataut. — Et était-ce tout de bon que Jacob
avait chargé ces personnes d'une pareille commission
avant sa mort?
M. vermoxd. — J'ai lieu d'en douter, ma chère.
L'honnête vieillard mettait plus de confiance en son
Joseph, ce ne saurait avoir été pour lui un sujet de
crainte. Aussi n'en avait-il jamais parlé à Joseph,
ce qu'il aurait bien fait dans ce cas-là. Embarrassés
qu'ils furent, les frères avaient inventé ce message, et
ils ne firent pas bien en cela; car si embarrassé qu'on
puisse être, on ne doit jamais inventer des mensonges
pour se sauver.
Joseph ne voulut pas même examiner la chose. Il
ne fut pas fâché non plus, de ce que, sans la moin-
dre raison, ses frères avaient une si mauvaise opinion
de lui. En apprenant ce message inattendu, il eut
pitié des angoisses de ses frères.