Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
128
Le Eoi consentit sans peine que Joseph, son favori,
satisfît selon sa promesse à la dernière volonté du
vieux Jacob.
Alors le grand convoi de cette sépulture remarquable
se mit bientôt en route. Joseph et tous ses frères,
avec 'leurs femmes et leurs enfants partirent avec le
corps du défunt pour le Canaan. Il n'y eut que les
petits enfants qui restassent avec les domestiques en
Egypte auprès du bétail. Tous les autres partirent.
Même les courtisans les plus distingués du Pharaon et
les premiers fonctionnaires de l'Egypte les accompa-
gnèrent pour enterrer le père de leur Régent. Tant de
voituies et de cavaliers donnaient à cette société l'air
d'une caravane étendue qui s'avançait gravement. Ar-
rivés en Canaan, ils s'arrêtèrent dans une plaine, non
loin de Hébron. C'était là que, pendant sept jours
ils témoignèrent tous l'aflliction que leur avait causée
la mort de Jacob par des signes solennels de toute
espèce, par leurs vêtements, par leur contenance et
par leurs discours, ainsi qu'il était alors d'usage. Cette
cérémonie fut cependant plus solennelle qu'on n'en
avait jamais vu, tellement, que les gens qui demeu-
raient aux environs de cette plaine en Canaan en par-
lèrent avec étonnement les uns aux autres, et qu'à
cause de cet événement seul, ils donnèrent même à
cet endroit le nom d'Abel ilitsraïm, ce qui veut dire:
» deuil des Egyptiens. Toute cette pompe funèbre
était fort utile, en ce qu'elle faisait penser fréquem-
ment à Jacob, qui avait été un homme très-sage et
très-pieux, tellement qu'on devait se souvenir toujours