Boekgegevens
Titel: Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Auteur: Oosterwijk Hulshoff, Willem van; Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meijer, 1856
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 1045 E 54
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205022
Onderwerp: Theologie, godsdienstwetenschappen: godsdienstige opvoeding
Trefwoord: Jozef, Kinderverhalen (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Les aventures de Joseph: récit biblique pour les enfants
Vorige scan Volgende scanScanned page
115
claves, pourvu que dans la suite on apportât une
cinquième partie de son blé au Roi. Ce n'était là
qu'un très-léger fardeau, parce que l'Egypte était un
pays très-fertile. Aussi les habitants furent-ils du même
avis, et ils étaient reconnaissants envers Joseph de
ses bontés. Peu d'années après cette famine ils re-
devinrent des gens aisés, en sorte que leur pauvreté
ne fut pas de longue durée.
Vous saurez aussi que ce ne fut pas au préjudice
des Egj'ptiens que Joseph enrichit le Roi, mais plutôt
à leur avantage. Ce Pharaon était un excellent prince.
H employa tous ces trésors, non pas à une inutile
magnificence, ni à nourrir des fonctionnaires superflus,
et bien moins encore à opprimer son peuple, mais il
s'en servit pour améliorer les édifices publics, pour
établir plusieurs institutions utiles et pour défendre le
pays contre les agressions des ennemis. Le produit
de la grande provision de blé fut donc employé de la
meilleure manière. Les campagnes en furent plus éga-
lement peuplées d'hommes et de bétail: le Roi était
mieux en état de défendre son peuple. Personne n'eut
lieu de se plaitidre d'oppression ou d'exactions. Qu'en
penses-tu, Jacques? Peut-on dire encore que Joseph
dépouilla les Egyptiens de tout ce qu'ils possédaient,
et qu'il les appauvrit pour toute la vie?
Jacques. — Non, monsieur, je me rétracte. Jo-
seph fit bien, et sans cela ce peuple eût été beaucoup
plus malheureux.
M. vermond. — Nous Voilà donc d'accord, mon
ami, et j'en suis charmé. Maintenant je vous ai ra-