Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
87


ville ou d'une province, dérivé de la langue générale d'une
nation s'appelle le dialecte. Au lieu du mot jargon on
emploie quelquefois le mot baragouin ou baragouinage.
191. LARMES, PLEUKS.
Les pleurs sont des larmes abondantes, accompagnées de
tous les éclats de la douleur. Le rire, la joie, la surprise
peuvent produire des larmes; il faut une émotion violente
pour faii-e couler pleurs. La sensibilité, lu pitié, la
tendresse répandent des larmes ; le désespoir, la colère, la
fureur versent des pleurs.
Larmes et pleurs se disent également, mais toujours au
pluriel, du suc qui coule de certains arbres, soit naturelle-
ment , soit ' qu'on les taille : Les larmes ou les pleurs du
sapin, de la vigne. : ^ ' i
192. LARKON, FRIPOK, FILOU, VOLEUR.
Le larron prend en*cachette ; il dérobe. Le fripon prend
par linesse ; il trompe. Le filou prend avec adresse et sub-
tilité ; il jescamotte. Le voleur prend de toutes manières,
et même de force et avec violence.
Le mot larroti signifie aussi le pli d'un feuillet qui n'a
pas été^ogné quand on a relié un livre, i f-t-^wt-t«..*. >
Le mot fripon, employé adjectivement, signifie quelquefois
par badinage : éveillé, coquet, et se dit de la mine, du
regard : Mie a les yeux fripons , le minois fripon.
Filou se dit également de quelqu'un qui trompe au jeu: Je ne
veux pas jouer avec lui, c'est tm vrai filou, il me filouterait.
Un fripon qui a coutume de tirer quelque chose des gens
par fourberie s'appelle : un escroc, il escroque les gens ; il
se rend coupable à'escroquerie, c'est un chevalier d'industrie.
Uca