Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
86
cédés peu honorables : H a tenu une conduite bien lâche.
En langage familier on dit quelquefois pour poltron, pol-
tronnerie: couard, couardise.
189. lancer, darder.
Lancer n'a que la signification de jeter; darder a de plus
celle de frapper, percer, pénétrer.
Le soleil lance et darde ses rayons: il les lance lorsqu'il
les répand dans le vide; il les darde lorsqu'il les jette
d'aplomT) sur un'objet, le frappe, le pénètre.
Au figuré, lancer est d'un fréquent usage: on lance des
regards, des sarcasmes; darder ne s'emploie guère qu'au
propre, si ce n'est dans cette locution: le soleil darde ses
rayons.
Lancer un vaisseau à la mer, c'est le faii-e descendre du
chantier à la mer. ^
Se lancer signifie: se jeter avec impétuosité: H se lança
au travers des ennemis. Il se lança dans le bois. — Se
lancer dans le monde, c'est y entrer, s'y jeter avec peu de
réflexion.
190. langue, langage, jargon, dialecte.
On ne dit jamais langue, lorsqu'on veut exprimer la ma-
nière dont on parle de quelque chose; on dit alors langage.
Ce mot se dit d'ailleurs de tout ce qui sert à exprimer des
idées: le langage des yeux, des signes, des fleurs.
Le jargon se dit par mépris du langage particulier que
certaines gens adoptent : Je ri entends pas le jargon de cet
homme-là. Le jargon des gueux et des filous, seulement
intelligible entre eux, s'appelle Y argot ; le langage des paysans
.et du peuple s'appelle le patois. Le langage particulier d'une