Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
265
c'est dire qu'il faut travailler dans le temps et non dans
Toccasion de la jeunesse; mais dire qu'il faut être docile
lorsqu'on nous reprend à propos, c'est dire qu'il faut l'être
dans les occasions, et non dans le temps où l'on nous
reprend, (girard.)
Cependant l'usage confond si bien la valeur de ces deux
mots, qu'ils sont généralement employés, et par les meil-
leurs auteurs, tantôt dans un seus, tantôt dans un autre,
et quelquefois identiquement dans la même phrase.
510. sentiment, opinion.
Le sentiment est plus certain; c'est une croyance qu'on
a par des raisons plus ou moins solides; Vopinion est plus
douteuse; c'est un jugement qu'on fait avec quelque fondement.
Le mot sentiment, dit l'Abbé girard, est plus propre
en fait de goût : c'est un sentiment général qtCHomère est
un excellent poète. Le mot opinion convient mieux en fait
de science: L'opinion commune est que le soleil est au
centre du monde.
511. tort, préjudice, dommage, détriment.
Le tort blesse le droit à qui on le fait. Le préjudice
nuit aux intérêts de celui à qui on le porte. Le dommage
cause une perte à celui qui la souffre. Le détriment dété-
riore la chose de celui qui le reçoit.
L'action injuste fait par elle-même le tort. L'action nui-
sible cause, par ses suites, préjudice. L'action offensive
porte avec elle le dommage. L'action maligne en quelque
sorte opère par contre-coup ou par des influences le détri-
ment, (roubaud.)