Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
263
gai et il divertit ; c'est pourquoi on ne dit pas : une jolie
tragédie; mais on peut bien dire une jolie comédie. — Le
joli a son empire séparé du beau: celui-ci éblouit, entraîne;
celui-là amuse et se borne à plaire.
Dans un sens particulier on emploie beau de tout ce qui
fait éprouver, au moyen des sens, un plaisir mêlé d'admi-
ration : Une helle campagne. Une helle matinée. Un heati
temps. Un heau clair de lune. Une helle mile. Une helle
armée. Un hel hahit, etc.
506. narrer, raconter, conter.
Un narrateur expose les faits avec étude ou avec art : une
des premières qualités de l'historien est de bien narrer \ il
fait que sa narration intéresse, attache; celui qui fait le
narré d'un fait doit le rapporter agréablement et avec concision.
Celui qui raconte un fait, une histoire, le fait dans le
but seulement d'être exact, de rendre compte, d'expliquer
les faits: On fait le récit d'un événement, d'une aventure,
de ce qui s'est passé.
Celui qui conte, le fait d'un ton de familiarité; ^ow conte
doit être court, piquant, curieux; il fait connaître une his-
toire vraie ou fausse, pour amuser, railler, etc. Il peut
embellir, enjoliver, broder un peu son conte. De là le mot
conte s'emploie aussi quelquefois des propos mensongers
qu'une personne tient à une autre : Ce sont des contes. Ne
venez pas me faire ce conte-là. Quel conte! je ne vous
crois point.
507. notifier, scgnifier.
Ou notifie lorsqu'on fait connaître formellement ses ordres
et qu'on exige de l'obéissance, de manière que la chose