Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
23
Vue siguifie figurément : le dessein qu'on a, la fin que
l'on se propose dans une affaire. En ce sens il a un plu-
riel : Cet homme a des vues cachées. Agir en vue d^une
récompense.
38. ASSURER, AFFIRMER, CONFIRMER.
On assure par le ton de sa voix et par une certaine
manière de dire; on affirme dans la vue de détruire tous
les soupçons désavantageux à la vérité ; on confirme, lors-
qu'on a recours a de nouvelles preuves on au témoignage
d'autrui. Celui qui affirme tout, veut insinuer aux autres
qu'il ne mérite pas d'être cru sur sa parole. Le trop
d'attention à vouloir tout confirmer rend la conversation
ennuyeuse et fatigante.
39. AUSTÈRE, SEVERE, RUDE.
On est austère par la manière de vivre, severe par la
manière de penser, rude par la manière d'agir.
Dans une autre acception, ladjectif rude se dit de tout
ce qui cause de la peine, et de plusieurs autres choses qui
sont choquantes : Il a entrepris une rude tâche. Nous
avons eu u?ie journée rude. Avoir les manières rudes. Un
auteur qid a le style rude.
40. AVARE, AVARICIEUX.
On est avare par habitude et par passion ; on est avari-
cieux dans l'occasion, lorsqu'il n'est question que d'un acte
ou d'un trait particulier d'avarice. Un homme qui ne donne
jamais passe pour un avare; celui qui manque à donner
dans l'oecasiou ou qui donne trop peu, s'attire l'épilhète
d*avaricieux. Cependant l'Académie dit que ce dernier mot
vieillit. En langage familier on se sert du mot chiche.