Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
247 î^'-^ff ■
Vivant est quelquefois substantif et signifie: la vie: Bu
vivant de son père. Cela se faisait de son vivant. Vous ne
verrez pas cela de votre vivant. j
477. VIGNE, TREILLE. ^
La vif/ne est la plante qui porte le raisin, et dont le
pied, portant le nom ôefcep, est soutenu par un éehalas.
On appelle aussi vigne une étendue de terre plantée de
ceps de vigne.
Une treille est un cep de vigne qui monte contre une
muraille ou contre un treillage. Aussi appelle-t-on une
treille, un berceau fait de ceps de vigne entrelacés et
soutenus par un treillage : A Vomhre de la treille. Il était
assis sous la treille.
Figurément on appelle quelquefois le vin : le jus de la treille,
478. VISCÈRES, INTI-STINS, ENTRAILLES.
Les viscères sont les organes intérieurs dont l'action est
essentielle à la vie: le cœur,^^ le foie, les poumons, les
boyaux sont des viscères.
Les intestins sont les conduits qui servent à recevoir les
aliments au sortir de l'estomac. Dans le langage ordinaire,
on les appelle les boyaux, en ])arlant de l'homme, et les
tripes, en parlant des animaux, lorsqu'on les a fait sortir
du ventre.
On appelle tout ce qui est contenu dans la cavité du
corps : entrailles, lorsqu'on veut distinguer ces organes par
les sensations qu'on éprouve, ou par uu caractère de sensi-
bilité qu'on leur attribue. — De là le mot entrailles peut
se prendre au sens moral: on a des entrailles, lorsqu'on a
un cœur sensible; les entrailles paternelles, c'est la tendre
afi'ection d'un père.