Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
239
pas synonymes. — Un point est un endroit fixe et déter-
miné : Un point de départ. De tous les points de Vhorizon.
Tous les efforts de Vennemi se dirigèrent vers ce point.
Au figuré point, c'est ce qu'il y a d'important, de prin-
cipal dans une aflaire : Êclaircir un point de chronologie,
d'histoire. J'insiste sur ce point. (Jest là le point de
V affaire.
Point signifie encore: état, situation: L'affaire en est à
ce point. Il n'est pas en bon point.
Pointe, c'est le bout piquant et aigu de quelque chose que
ce soit: La pointe d'un poignard, d'une aiguille, d'un clou.
Pointe se dit encore du bout, de l'extrémité des choses
qui vont en diminuant: La pointe d'une montagne, d'un
rocher. Il marcha sur la pointe du pied, La pointe
d'un clocher.
Pointe se dit aussi en parlant de vins ou de sauces, et
signifie : une certaine saveur piquante et agréable : Ce vin n^a
pas de pointe, il est plat. U manque à cette sauce une
pointe de sel, de vinaigre, etc.
On dit aussi familièrement de quelqu'un qui a bu un peu
plus que d'ordinaire qu'il est en pointe de vin, qu'il a une
pointe de vin.
YiXi^n, pointe signifie figurément: un trait d'esprit recher-
ché, subtil, jeu de mots: Cet homme affecte de ne parler
que par pointes. Voilà une mauvaise, une méchante pointe.
Poursuivre sa pointe signifie familièrement: continuer ce
qu'on a entrepris, avec la même chaleur qu'on l'a commencé.
462. PRONONCEU, PROFÉRER, ARTICULER.
Prononcer, c'est exprimer ou faire entendre par le moyen
de la voix. Proférer, c'est prononcer des paroles à haute