Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
238
chose : Pervertir un jeune homme, en le jetant dans le vice.
On accusa Socrate de pervertir la jeunesse. — Dépraver les
mœurs, Vesprit, le caractère. — Corrompre est un terme
plus fort encore que dépraver: Les mauvaises compagnies
corrompent les moeurs, corrompent Vesprit des jeunes gens.
459. PEUPLÉ, POPULEUX.
TJn pays peuplé, c'est un pays où il y a beaucoup d'habi-
tants, sans autre idée accessoire. Un populeux, c'est
un pays où la population abonde, où il y a excès de popu-
lation. On ne dira pas : Londres et Paris sont des villes
peuplées; mais on dira que ce sont des villes populeuses.
460. PEUR, FRAYEUR, TERREUR.
Il y a une sorte de gradation dans le sens de ces trois
mots : lorsque la vue du danger est vive et subite, elle cause
la peur; lorsque cette vue est plus frappante, elle produit
la frayeur ; lorsqu'elle abat notre esprit, c'est la terreur.
La t^^^ n'est qu'un mouvement par lequel l'âme est
excitée à éviter un objet qui lui paraît nuisible; frayeur
est une agitation plus véhémente de l'âme ; la terreur est
une émotion plus profonde encore, causée dans l'âme par
la présence d'un grand péril.
Peur s'emploie souvent par exagération : J'ai peur de vous
incommoder. Il n'a osé vou^ le dire par la peur de vous
déplaire.
Je lui ferai la moitié de la peur est une expression
familière pour faire entendre qu'on ne craint pas celui qui
menace de nous attaquer.
461. POINT, POINTE.
Ces deux mots se confondent quelquefois ; mais ils ne sont