Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
196
(Test un terrible homme, c'est Venfant terrible, se dit dans
la conversation d'un homme importun, fatigant.
376. AIR, MINE, PHYSIONOMIE.
Uair de quelqu'un dépend non seulement de son visage,
mais eneore de la taille, du maintien, de l'action.
La mine ne dépend que du visage, et signifie aussi quel-
quefois la contenance que l'on prend: U a une bonne,
mauvaise, méchante mine. On connaît à sa mine que c'est
un mauvais sujet. E a pris cette mine riante que vous lui
connaissez,
La physionomie se dit du caractère, du visage; elle a plus
de rapport à ce qui concerne l'esprit : Il a la physionomie
prévenante, heureuse, spirituelle. Cet homme a la physio-
nomie patibulaire.
Mine se dit encore familièrement de certains mouvements
du visage, de certains gestes qui ne sont pas naturels:
Faire la mine. A quoi bon toutes ces mines!
Payer de mine se dit de quelqu'un qui est malade, mais
qui conserve l'apparence de sa santé: Je paye de mine;
mais je ne me porte pas bien,
Physionomie se dit aussi de choses, et signifie alors le
caractère distinctif: Les événements de ce siècle ont une
physionomie particulière,
377. ANÉANTIR, DÉTRUIRE.
Ce qu'on détruit cesse de subsister, mais il en peut rester
des vestiges ; ce qu'on anéantit disparaît tout à fait. Les
physiciens nous disent que la-matière ne peut être anéantie.
Je suis anéanti se dit par exagération pour : je suis excédé
de fatigue; et dans un autre sens: je suis confondu, stupéfait»