Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
177
exige des efforts soutenus. L'homme est né pour le travail;
le malheureux est condamné au labeur, (koubaud). Hors
de là le mot labeur n'est usité que dans la poésie et dans
le style soutenu.
346. tbébuchek, broncher.
L'un et l'autre verbe signifient : faire un faux pas en mar-
chant; mais quand on bronche, on se redresse tout de suite,
et quand on trébuche, on tombe, ou si l'on ne tombe pas,
on chancelle. Broncher se dit d'ailleurs des animaux ; de
là le proverbe: Il ri y a d bon cheval qui ne bronche, c'est-
à-dire, il n'y a point d'homme si habile qui ne fasse quelqiie-
fois des fautes.
Broncher signifie aussi au sens moral : faillir : Uest un
homme qui n'a jamais bronché. U ne faut pas broncher
devant lui.
347. trepas, mort, décès.
Le second de ces mots se dit à l'égard des hommes et
des animaux; les deux autres ne se disent qu'à l'égard des
lommes. Le mot mort est du style ordinaire et ne signifie
que la cessation de vivre. Trépas est un mot poétique et
emporte dans son idée le passage d'une vie à l'autre. Le
mot décès s'emploie surtout en termes de jurisprudence et
d'administration: U y a eu dans cette année, dans Paris,
olu^ de naissances que de décès.
Le mot mort se prend quelquefois par exagération : La
goutte lui fait souffrir mille morts, la goutte lui fait souffrir
ie grandes douleurs. Cest ma mort d'être obligé de le voir,
c'est la chose la plus désagréable pour moi que d'être obligé
iè le voir. La disgrâce de son ami lui a mis la mort dans
te cœur, lui a causé de grands chagrins.
11