Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
176
traite, une forte traite, une grande traite. Le trajet peut
être fort court: Le trajet de la rimer e, du fossé, de la rue.
344. transporter, transferer.
On dit transporter toutes les fois qu'on veut rendre l'idée
propre de porter, et l'on dit: transférer, lorsqu'il s'agit de
faire changer de place à un objet sans le porter. On trans-
porte des denrées, des marchandises, de l'argent qu'on porte,
qu'on voiture, et on ne les transfère pas. On transfère un
marché, une fête, une résidence qu'on change, qu'on place,
qu'on établit ailleurs, et on ne les porte ni. ne les voiture.
Voilà pourquoi on transporte des marchandises, et on
transfère un magasin; on transporte ses meubles, et on
transfère sa résidence ; on transfère des cimetières, et on
transporte des ossements.
Cependant on dit : transférer un prisonnier d'une prison
dans une autre ; transférer nn corps mort de Tune sépulture
dans une autre.
Transférer signifie encore figurément: céder une chose à
quelqu'un en observant les formalités requises: Transférer
une obligation, une inscription de rente, un droit à quelqu'un.
Se transporter signifie : se rendre en un lieu par autorité
de justice : Il fut ordonné que deux conseillers se transpor-
teraient sur les lieux pour faire leur procès-verbal.
Se transporter se dit aussi en sens moral: Transportons-
nous en imagination dans Vavenir. Transportez^vous dans la
pensée au milieu de ces peuples sauvages,
345. travail, labeur.
Le travail est une application soigneuse ; le labeur est un
travail pénible. Le travail occupe nos forces; le labeur