Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
167
avec un adjectif possessif : L'humanité nous oblige à avoir
pitié de notre semblable, de nos semblables. Cest un homme
gui n'a pas son semblable.
332. TEMPLE, ÉGLISE.
A l'égard du paganisme et de la religion protestante on
se sert du mot temple, même dans le style ordinaire. Il
se dit aussi des églises catholiques, mais seulement en poésie
et dans le style soutenu : Rien de profane ne doit entrer
dans le temple du seigneur. On ne devrait permettre dans
nos églises que ce qui peut contribuer à l'édification des
chrétiens.
Église se prend encore pour le clergé: Les gens S"Église,
n est entré dans l'Église. Rendre honneur à l'Église. Donr!h
le pas à l'Eglise, dans une cérémonie.
333. TÉNÈBRES , OBSCURITÉ , NUIT.
Les ténèbres signifient le manque total de lumière ; l'obs-
curité, le manque de clarté; la nuit, la cessation du jour. —
On dit des ténèbres qu'elles sont épaisses, de \obscurité
qu'elle est grande, de la nuit qu'elle est sombre.
Ténèbres se dit figurément au sens moral: Les ténèbres
de l'ignorance. Percer les ténèbres des anciens temps. Toute
cette matière est pleine de ténèbres. — Un homme ténébreux,
un homme qui a Vair ténébreux, c'est un homme sombre et
mélancolique. — Une conduite ténébreuse, c'est une conduite
enveloppée de mystère.
Obscurité se dit figurément pour privation de célébrité:
Il n'a pas voulu s'élever, il est demeuré dans Vobscurité.
L'obscurité de sa naissance, de sa condition. Aussi se dit-il