Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
164
par prndence, par charité, par justice, par des motifs d'in-
térêt, par de bonnes raisons, vous le cûez; par une grande
crainte, par un dessein profond, par de puissants intérêts
ou de grands motifs, vous le cachez, (roubaud).
328. se tapir, se blottir.
Se tapir, c'est se cacher en se tenant dans une posture
raccourcie et resserrée; se blottir, c'est s'accroupir, se ra-
masser, se rouler sur soi-même. On se tapit derrière un
buisson ou dans un coin, pour n'être pas vu; l'enfant se
blottit, se couche en rond dans son lit; il n'a pas l'intention
de se cacher. Le froid fait naturellement qu'on se blottit,
sans avoir le dessein de se tapir. Le lièvre qui se renferme
dans son gîte se tapit \ la perdrix qui se pelotonne devant
le chien couchant se blottit.
329. tas, monceau.
Le tas peut-être rangé avec symétrie; le r/ionceau n'a
d'autre arrangement que celui que le hasard lui donne. Un
tas est un amas fait exprès; un monceau ne désigne quel-
quefois qu'une portion détachée par accident d'une masse,
d'un amas. On dit un tas de pierres, lorsqu'elles sont des
matériaux préparés pour faire un bâtiment, et l'on dit un
monceau de pierres lorsqu'elles sont les restes d'un édifice
renversé, (girard). On a la même différence entre les
verbes entasser et amonceler.
Tas se dit aussi d'une multitude de gens amassés en-
semble; mais alors il ne se dit qu'en mauvaise part: Un
tas de gueux, de coquins, de filous. On dit en langage
iamilier: un tas de mensonges, de friponneries.^
Entasser se dit familièrement de plusieurs personnes extrê-