Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
135
légère part à ce qui nous regarde; nous sommes plus inté-
ressés à ce qui nous concerne, et nous prenons une part
sensible et personnelle à ce qui nous touche,
278. BELâCHE, KElâCHEMENT.
Le relâche est une cessation de travail, de quelque étude,
de quelque exercice ; on en prend quand on est las, il sert à
réparer les forces. Le relâchement est une cessation de zèle
une diminution d'ardeur, et il peut mener au dérèglement.
Le mot relâchement se prend ordinairement en mauvaise
part: H y a hien du relâchement dans son travail. Il
s'était introduit un grand relâchement de mœurs chez ce
pewple.
Relâche, dans les théâtres, se dit du temps où les repré-
sentations sont suspendues.
279. RÉMINISCENCE, MEMOIRE, SOUVENIR, RESSOUVENIR.
Mémoire est un ^ot générique: toute idée rappelée à
l'esprit est la mémoire de la chose. Le souvenir est ce qui
revient à l'esprit : on a le souvenir d'une chose plus ou
moins présente à l'esprit, plus ou moins facile à rappeler.
On a le ressouvenir d'une chose plus ou moins oubliée,
plus ou moins difficile à retrouver : il faut des efforts pour
se ressouvenir. La réminiscence est le plus léger et le plus
faible des souvenirs, ou plutôt c'est un ressouvenir si faible et
si léger qu'en nous rappelant une chose, nous nous en rappe-
lons à peine d'en avoir eu peut-être quelque idée, (roubaud),
280. RENDRE, REMETTRE, RESTITUER.
Nous rendons ce qu'on nous avait prêté ou donné; nous
remettons ce que nous avions en gage ou en dépôt; nous