Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
119
travaux, etc., ce qu'on reçoit moyennant un prix ; mais on
n'acquitte pas ces objets. On acquitte des obligations, des
billets, des contrats, ce qui engage et grève à quelque titre,
et ce n'est pas dans ce sens qu'on les paye. On s'acquitte
d'un devoir, et l'on ne le paye pas. En payant une dette,
on ^'acquitte envers son créancier. Le paiement termine le
marché ; l'acquit décharge la personne ou la chose. Acquitter,
c'est toujours décharger, payer, c'est satisfaire.
On dit payer de paroles, d'excuses, payer de sa tête, de
sa personne, payer d'ingratitude, de mépris, payer de com-
plaisance, d'attention, payer d'audace, d'effronterie, etc.
C'est comme si l'on disait métaphoriquement payer en telle
ou telle monnaie, (roubauu).
Payer s'emploie encore dans quelques locutions particulières :
Il me le payera, je trouverai moyen de me venger de l'injure
qu'il m'a faite. Cest un homme qu'il faut faire payer rie
à rie, qu'il faut faire payer sans grâce ni remise, avec une
exactitude rigoureuse. Cela est à payer, cela ne se peut
payer, cela est excellent dans son genre: Cest un plaisir
qui ne se peut payer. Cet homme est à payer pour son
originalité. — Je suis hien payé pour cela, j'en ai fait une
triste expérience : 11 ne fréquente plus ces étourdis, il est
payé pour cela. Il ri est pas payé pour se fier à cet homme.
249. penser, songer, rêver.
Penser se fait avec calme et réflexion pour connaître son
objet. Songer se fait avec plus d'inquiétude pour parvenir
à ce qu'on souhaite; on le dit de quelque vue, de quelque
dessein qu'on a. Il songe à se marier. Vous ne songez qu'à
vos plaisirs. — Songer, comme synonyme de penser, ne l'est