Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
114
240. ONDES, FLOTS, VAGUES.
Les ondes se montrent daus les rivières et ne sont souvent
que l'effet naturel de la fluidité de l'eau qui coule.
s'appliquent proprement à la mer et viennent d'un mouve-
ment accidentel. Les vagues marquent une plus forte agi-
tation, et se disent également des grands fleuves et de la
mer. On coule sur les ondes. On est porté sur les flots.
On est entraîné par les vagues. La tempête excite les vagues.
Le vent soulève des flots.
. En poésie oiide s'applique à l'eau de la mer: Vonde amère,
le soleil se couche dans les ondes.
En termes de marine, une vague s'appelle lame'. H vint
mie lame qui couvrit le vaisseau, La tempête était si forte,
que les lames entraient dans le vaisseau.
Ondes, au pluriel, se dit figurément de ce qui ressemble
à des ondes : Des cheveux en ondes. Les ondes d'une moire.
Les ondes d'un bois veiné. De là le verbe ondoyer, et l'ad-
jectif ondoyant. Des cheveux ondoyants. Les drapeaux on-
doyaient dans la plaine. — Un mouvement qui imite celui
des ondes s'appelle ondulation : Les ondulations d'un champ
de blé, agité par le vent. — Si le verbe ondoyer se prend
au figuré, le verbe onduler se prend au propre : Le vent faisait
ondtder Veau de ce lac. Bes moissons qui ondulent mollement.
Mot se dit figurément d'une grande foule qui est en
mouvement : On ne put contenir les flots de la multitude
irritée,
241. ON NE saurait, ON NE PEUT.
Ce qu'o?^ ne saurait faire est trop difficile. Ce qu'ow ne
peut faire est impossible.