Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
107
imposer un autre nom à quelqu'un , on ne se servira jamais
du verbe nommer, mais du verbe appeler. Seulement en
parlant de certaines qualifications qu'on joint aux noms
propres, soit de personnes» soit de villes, on emploie le
verbe nommer : Charles V a été nommé le Sage, La ville
Gènes a été nommée la Siiperhe.
ÎVvdjtVA^tr»*^
226. nourrir , sustenter , alimenter.
L'idée alimenter est simplement de fournir, de procurer
des aliments sans rapport à l'entretien de la vie, ce qu'on
peut seulement exprimer par les verbes nourrir et sustenter.
Donc, on dira: Le marché ne fournit pas de quoi alimenter
la ville. L'aliment, le pain x\ alimente pas, il nourrit et
sustente.
Nourrir, c'est entretenir notre substance par des aliments
soit bien, soit mal, trop ou trop peu; mais smtenter,
c'est pourvoir aux besoins rigoureux et pressants, de manière
que, par les aliments, le corps ait ce qui est nécessaire
pour vivre. Sustenter signifie seulement soutenir la vie,
sans aucun rapport à la manière dont l'effet est opéré par
les aliments.
227. nourrissant, nutritif, nourricier.
Noîirrissant, c'est ce qui nourrit, qui nourrit beaucoup,
Nutritif, c'est ce qui a la faculté de nourrir, nourricier, c'est
ce qui opère la nutrition, qui se répand dans le corps pour
en augmenter la substance. Le premier de ces termes marque
l'effet; le second, la puissance, le troisième, l'action.
Les mets nourrissants abondent en parties ^utritives, dont
l'estomac extrait une grande quantité de sucs nourriciers. ^
(roubaud).

V