Boekgegevens
Titel: Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Auteur: Hoeven, A. van der
Uitgave: Amsterdam: J.M.E. Meyer, 1868
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 680 H 4
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_204926
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Synoniemen, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Recueil de synonymes de la langue Française: destiné aux écoles d'instruction moyenne en Hollande
Vorige scan Volgende scanScanned page
106
Noircir ne se dit que des personnes ou de leurs actions
morales. Dénigrer s'applique aussi aux choses. On dénigre
un ouvrage, une marchandise, ou ne les noircit pas: on
dénigre et on noircit un auteur, uu marchand.
234. nom, renom, renommée.
Lorsqu'on s'acquiert un nom, on se fait connaître, on
acquiert une réputation. Le nom que quelqu'un s'est fait lui
acquiert du renom de la part du public , et lorsque ce r^wo»^
s'etend au loin, et est un très haut degré de réputation, il
devient renommée. Donc, ces trois mots désignent divers
degrés d'une grande réputation : le renom ajoute au nom
et la renommée au renom.
Le mot nom ne s'emploie que dans un sens absolu : on
a tm nom, et non pas du nom, quoiqu'on dise un peu de
nom, quelque yiom, au lieu de renom. Il rejette en outre
un complément : on n'acquiert pas^le nom d etre un homme
d'honneur; on en acquiert fe renom.
225. nommer, appeler.
Nommer marque le nom de la personne; appeler n'énonce
qu'un signe ou une qualification distinctive, quelle qu'elle
soit. On nomme quelqu'un par son nom, on \appelle de
diverses manières: Vous nommez Tibère, et vous Rappelez
monstre. Vous 7iommez Louis XII et vous Rappelez le père
du peuple. Vous nommez Bayard, et vous Y appelez le
chevalier sans peur et sans reproche.
Il est vrai qu'on peut dire dans le sens de nommer*.
Comment appelez-vous cet liomme'l II Rappelle Charles;
mais alors on parle avec moins de décision que lorsqu'on
dit: Il se nomme Charles. Toujours est-il que, pour