Boekgegevens
Titel: Aperçu de la grammaire Hollandaise
Auteur: Eys, W.J. van
Uitgave: La Haye: Martinus Nijhoff, 1890
[S.l.]: Zuid-Hollandsche boek- en handelsdrukkerij
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3700
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_203760
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Nederlandse taalkunde
Trefwoord: Nederlands, Grammatica's (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de la grammaire Hollandaise
Vorige scan Volgende scanScanned page
18
„ ma voisine " comme étant des datifs,
comme dans la langue hongroise, où l'on s'exprime de
la même façon, et là elle est grammaticalement correcte.
On retrouve cette manière de rendre le génitif aussi dans
quelques dialectes allemands. Le seul cas où le génitif soit
d'un usage commun, mais jamais à l'exclusion de la manière
citée ci-dessus , c'est avec les noms propres ; ex Maria's
zusters, les soeurs de Marie ; Jans vader, le père de
Jean, et dans quelques locutions adverbiales; ex. huiten
's lands, à l'étranger; goeds moeds, de propos délibéré.
LE NOMBRE PLURIEL.
§ 3.
Le pluriel des noms est indiqué par n, en, s, eren, ers \
ex. hode, messager, fait au pluriel hoden-, hart, coeur
fait harten-, ezel, âne, fait ezels; kind, enfant, fait kin-
deren ou kinders.
Plusieurs substantifs prennent indifféremment n ou s
au pluriel ; ex. vogel, oiseau, fait vogels ou vogelen ; appel,
pomme, fait appels ou appelen.
Les substantifs dont la voyelle est brève, c. à. d. suivie
d'une consonne, redoublent cette consonne; kat, chat,
fait katten; kop, tête, ïsài kop2)en-,pen pennen.
Il y a cependant des noms qui allongent la voyelle,
sans redoubler la consonne; ex. had, bain, fait haden-,
(comparez la prononciation des deux a); spel, jeu, fait
spelen. L'usage les fera connaître. Les noms composés
avec niatt, homme, font leur pluriel avec le nom pluriel
lieden-, ex. ^ifwimaw, jardinier, fait au pluriel :
timmerman, menuisier, fait timmerlieden.