Boekgegevens
Titel: Aperçu de la grammaire Hollandaise
Auteur: Eys, W.J. van
Uitgave: La Haye: Martinus Nijhoff, 1890
[S.l.]: Zuid-Hollandsche boek- en handelsdrukkerij
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3700
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_203760
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Nederlandse taalkunde
Trefwoord: Nederlands, Grammatica's (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de la grammaire Hollandaise
Vorige scan Volgende scanScanned page
10
y-'kC^'.-
K se prononce comme qu en français.
L se prononce comme 1 en français.
M se prononce comme m en français.
N & ng. Le n n'a jamais le son nasal qu'il a en
français; han^ broc, se prononce comme s'il y avait un
e muet à la fin du mot; cependant il ne faut pas pro-
noncer canne; le e muet doit s'entendre aussi peu que
possible.
Ng représente le son de n guttural ; le g indique cette
modification de Vn ; il eût été préférable d'avoir une seule
lettre pour exprimer ce son; le g doit induire en erreur
et faire croire qu'il est prononcé ; mais il n'est ici qu'un
signe conventionnel, car g ne se prononce pas; ex. lang^
long, a à peu près le son de „an" dans angoisse. Au
milieu d'un mot ng conserve ce son et zingen chanter se
prononce zing-n et non pas zin-gen^ avec g guttural.
Dans un mot, au contraire, comme zinken^ couler à fond,
la consonne gutturale h est prononcée ; zinken est zin-ken.
Dans le peuple il y a une forte tendance à prononcer le
g durement et il n'est pas rare d'entendre prononcer
koningin^ reine, comme koning-gin^ slnqqIq g guttural, au
lieu de koning-in^ où le g ne se fait pas plus entendre
que dans zingen c. à d. zing-n,
P se prononce comme en français.
li se prononce comme en français.
S se prononce comme en français.
T se prononce comme en français.
V se prononce un peu plus fortement que le v fran-
çais ; pas tout-à fait aussi fort que le f ; ex. vat^ tonneau ;
van^ de.
Z se prononce comme z en français ; ex. zoon^ fils, se pro-
nonce comme zone, en ne faisant presque pas entendre
le e muet.