Boekgegevens
Titel: Aperçu de la grammaire Hollandaise
Auteur: Eys, W.J. van
Uitgave: La Haye: Martinus Nijhoff, 1890
[S.l.]: Zuid-Hollandsche boek- en handelsdrukkerij
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3700
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_203760
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Nederlandse taalkunde
Trefwoord: Nederlands, Grammatica's (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Aperçu de la grammaire Hollandaise
Vorige scan Volgende scanScanned page
binaison ie qui représente ce son. I se prononce à peu
près comme le e de est (la S""« pers. sing, du prés, de
l'ind. de Etre) ou comme le premier e de mettre; il faut
entendre prononcer cette voyelle; ex. pit, noyau; lid,
membre; zitten, être assis. Quelquefois i se prononce
comme un e muet; p. ex. dans les adjectifs qui finissent
en ig\ ex. geduldig, patient, se prononce geduldeg.
Deux i, qu'on écrit ij, représentent à peu près le son
de i anglais ; ou celui de aies (2""® pers. de l'impér. de
avoir)-, ex. krijt, craie. Dans le suffixe lijk des adjectifs,
le ij se prononce comme un e muet ; ex. vroolijk = vroolek.
0, a 1° le son de Vo de zone; ex. hoven, au dessus;
oven, four; loven, louer.
Les deux o se prononcent un peu plus long, à peu
près comme an dans baume; ex. koopen, acheter, loopen
marcher ; zoon, fils se prononce à peu près comme zone,
en faisant entendre très peu le e muet final.
2° le son de o dans horde, bosse; ex. los, détaché;
gort, gruau; kost, nourriture.
3° un son intermédiaire, qu'il faut entendre pronon-
cer ; ex. horst, poitrine ; worden, devenir ; wortel, carotte.
Dans la province on entend prononcer ces mots avec le
0 de gort.
U, se prononce 1° dans une syllabe ouverte comme
u en français; ex. sturen, guider; duwen, pousser. Deux
u se prononcent un peu plus long; ex. huurt, quartier,
d'une ville; muur, mur; duur, cher, coûteux.
2°. U, correspond, à peu près, dans une syllabe fermée, à
„œu" de œuf; ex. turf,tonTh&\hrullen,m\igiv,put, puits.
LES SEMI-VOYELLES.
J, au commencement d'un mot ou d'une syllabe se pro-