Boekgegevens
Titel: Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Auteur: Ent, A. van der
Uitgave: Culemborg: Blom & Olivierse, 1888
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3589
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202654
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Nederlands, Woordenboeken (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Vorige scan Volgende scanScanned page
91
mots : furibond — qui abonde on fureur ; pudibond ~ qui abonde
en pudeur ; rubicond qui abonde en rougeur (lat. rubor) ; mori-
bond =1 qui est près de mourir.
vaisseau, vaas, vat, schip, anciennement vaissel, du lat. vascellum,
dim. de vas, vase, signification que le mot vaisseau a encore de
nos jours ; d'oîi ensuite le sons de : navire, et enfin de : intérieur
d'une église, et en général d'un grand édifice,
vanter, roemen, ophemelen, du lat. vanitare, do vanus, vain. Van-
ter signifie donc proprement : employer des paroles vaines, dire
q. ch. par vanité; de là le sens de: louer excessivement,
vaudeville, straatliedje, blijspel met zako, mot d'origine histori-
que. Vaudeville est une altération de vaudevire (pour Val de Vire).
C'est ainsi qu'on appelait anciennement quelques chansons qui fu-
rent premièrement chantées au Vau de Vire, nom d'un lieu proche
de la Vire, petite rivière do Normandie. De là le sens actuel de:
chanson de circonstance sur un air connu; ensuite: pièce do théâtre
où le dialogue est entremêlé de couplets.
vauxball, vauxhall , mot historique, de l'ang. hall, salle, et De-
vaux , nom d'un particulier qui avait un salon à Londres, ainsi
qu'on le voit par cette phrase de Voltaire, qui écrit facs-hall :
Du salon du sieur Devaux à Londres, nommé vaux-hall, on a fait
un facs hall à Paris. Aujourd'hui il signifie: lieu public, où se
donnent des bals , des concerts.
vedette, ruiterwacht, wachttorentje, de l'italien vedetta, de vedere,
voir. Proprement : tourelle sur un rempart servant de guérite
aux sentinelles, et ensuite, par transfert du nom du lieu où
l'on observe à celui qui observe, lo sens de sentinelle, mais à cheval,
velours, spbaakfout , faute de langage qui consisto à mettre en
liaison un s au lieu d'un t ; par ex. : il était-z.-à la campagne. Le
mot velours, employé dans ce sens , vient de ce que la liaison avec s
est moins rude que celle qui se fait avec le <, de même que le
velours est plus doux au toucher que le cuir. On fait donc un
cuir en disant par ex.: J'étais-t-à la campagne. Le velours et le
cuir ensemble , comme fautes de langage, ou plutôt de liaison, de
prononciation , sont nommés pataquès. (Voir ce mot.). Il y a en-
core trois vices de prononciation : le bégayement, het stamelen, stot-
teren , le grasseyement, het brouwen , et le zézaiement, het uit-
spreken van een « in plaats van s, j , g (doux) ou ch, par ex. Je
suis charmé de votre gentillesse, prononcé comme : ze zuis zarmé
de votre zentillesso.
verger , boomqaard , du lat. viridiarium , do viridis , vert. Lieu
planté d'arbres fruitiers.
verglas, ijzel. D'après Brächet ce mot est un composé de verre et
de glace ; si cela est, il signifie proprement : glace qui est trans-
parente comme du verre.