Boekgegevens
Titel: Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Auteur: Ent, A. van der
Uitgave: Culemborg: Blom & Olivierse, 1888
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3589
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202654
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Nederlands, Woordenboeken (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Vorige scan Volgende scanScanned page
75
n'appartient pas à la religion, qui est contraire au respect qu'on
doit aux choses sacrées.
prorond, diep, du lat. profundus, de pro, en .avant, loin, at fundus,
fond. Proprement: dont lo fond est en avant, d'où le sens de:
dont le fond est très éloigné de l'ouverture, du bord, qui pénètre
fort avant.
prohiber, vekbiedek, du \a.t prohihere, àopro, avant, \o'm, et habere,
avoir. Donc, mot à mot : avoir ou tenir loin, d'où le sens de :
repousser, défendre, interdire.
prosterner, (se) nederknielen, du lat. prosternere, de pro, devant,
et sternere, étendre. Donc, proprement : s'étendre devant q.q. en
signe d'adoration ou de respect.
protéger, beschermen, du lat. protegere, de pro, devant, et tegere,
couvrir. Proprement couvrir devant, contre q. ch., d'où le sens de:
prendre la défense de q. q. ou de q. ch.
prouesse, heldendaad, dérivé du mot preux, dapper, qui s'écrivait
anciennement preus, et à l'origine pros. C'est du mot pros qu'on
a tiré proesse, forme qui postérieurement est devenue prouesse,
province, wingewest, du lat. provincia, de pro, avant, et vincere,
vaincre. Donc: le pays conquis auparavant; d'où ensuite le sens
de: certaine étendue de pays qui fait partie d'un état,
provoquer, uitdagen , tergen, du lat. provocare, de pro, en avant,
et vocare, appeler. Donc, mot à mot : appeler en avant ; d'où le
sens de : appeler à, exciter, inciter.
prude, preutsch, du lat. prudens, circonspect, prévoyant. Ce mot
n'avait originairement qu'un sens favorable.
prudent, voorzichtig, du lat. prudentem, contracté de providentem,
comp. de pro, en avant, et videre, voir. Donc, qui voit en avant,
qui est prévoyant, circonspect.
puîné, jongere broeder, anciennement puisne, du lat. postnatus,
né après. D'après Littré, composé directement de puis et né.
punch, punch, de l'angl. punch, qui est dérivé du persan panj, qui
signifie cinq, cette boisson étant composée de cinq ingrédients:
thé, eau de vie ou rhum, sucre, cannelle et jus de citron,
purée, erwtensoep, anciennement peureé, et à l'origine pevrée, du
bas lat. piperata; proprement: mets au poivre.
pusillanime, kleinmoedio, bloohartig, du lat. petit, dim. de
pusus, putus, petit garçon, et animus, âme, esprit, courage. Donc,
qui a l'âme petite, c-à-d. qui manque de courage,
(liiintessenee, quintessens , voornaamste , anciennement quinte
essence, du lat. quinta essentia, cinquième essence ou substance;
ainsi nommé parce que, selon les Anciens, il y avait quatre élé-
ments : l'air, la terre, lo fou et l'eau, et au-dessus de ces
éléments ils déterminèrent une. cinquième substance, plus pure
et plus subtile que les autres, qui n'avait pas de nom propre, o