Boekgegevens
Titel: Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Auteur: Ent, A. van der
Uitgave: Culemborg: Blom & Olivierse, 1888
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3589
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202654
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Nederlands, Woordenboeken (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Vorige scan Volgende scanScanned page
66
hypocrite, affectant la naïveté et l'innocence. Il n'a pas l'air
d'y toucher Hij doet alsof hij geen tien kan tellen.
noctambule , nachtbraker , de nox , noctis nuit, et ambulare ,
marcher. Donc, celui qui marche durant la nuit, qui s'amuse
la nuit. Comparez somnambule, slaapwandelaar.
noël, KERSTMIS , du lat. natalis , de naissance ; noël étant le jour,
de naissance, la fête de la nativité de J, C.
nonchalant, achteloos, slordig , comp. de wora et c/mZawi, part, passé
du verbe chaloir, se soucier. Nonchalant signifie donc mot à mot:
ne se souciant pas. Chaloir n'est plus employé que dans l'expres-
sion : peu m'en chaut, c.-à-d. peu m'importe.
nonobstant, niettegenstaanue , anciennement non ohstant, du lat.
non et obstans, part. prés, de obstare, être opposé, contrarier. Donc,
mot à mot : n'empêchant pas, ne s'opposant pas, d'où le sens do :
ne pas avoit égard à.
noyer, verdrinken, anciennement noier, du lat. necare, (verbe formé
de nec, non) proprement : anéantir , de là : tuer , faire périr, qui
était aussi le sens primitif de noyer ; ensuite il a pris le sens par-
ticulier de : faire mourir dans l'eau. Qui veut noyer son chien
l'accuse de la rage.
Obliger, verplichten , du lat. obligare , comp. de ob, préf. signifiant
en face de, devant, et Ugare , lier. Donc ^ proprement : lier par
q. ch. qui est on face, par un devoir, de là: imposer comme une chose
dont on ne peut se dégager, porter à, exciter à, contraindre, forcer, etc.
obséder, obophocdelijk kwellen, lastio vallen, du lat. obsidere,
s'asseoir autour, de là • assiéger, du préf. ob , devant, et sedere,
être assis. La première signification d'obséder est donc : s'asseoir
autour, puis : assiéger, d'où ensuite le sens do : être assidu auprès
de q.q, de manière à l'isoler des autres personnes ; importuner
q q. par des assiduités , le tourmenter assidûment,
obsèques, uitvaaet , du lat. obsequium, déférence, du préf. ob,
devant, autour , et sequi, suivre. Proprement : acte de suivre les
funérailles, d'y assister, par déférence, par respect pour le défunt;
de là le sens de : convoi funèbre pompeux.
obséquieux , overdreven beleefd , du préf. ob, devant, autour, et
sequi, suivre. 'Proprement : qui vous poursuit de ses soins empres-
sés ; de là : qui est excessif dans sa complaisance,
obstacle, hihderpaal , beletsel, du lat. obstaculum, de obstare, comp.
du préf. oh, en face, devant, et stare, être debout. Proprement:
ce qui est debout, -en face, d'où le sens de : ce qui arrête, s'oppose,
occident, westen , du lat. occident^m, de occidere, se coucher, comp.
du préf. oc =z oh, devant, et cadere, tomber. Donc : côté du ciel
où le soleil se couche.
occiput, ACHTERHOOFD, du préf. oc == ob dans le sens de : à l'opposé
de, et caput, tête. Donc: le côté opposé, l'autre côté de la tête,