Boekgegevens
Titel: Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Auteur: Ent, A. van der
Uitgave: Culemborg: Blom & Olivierse, 1888
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3589
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202654
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Nederlands, Woordenboeken (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Vorige scan Volgende scanScanned page
52
grenier , koobnzolder, zoldek , du lat. granum, grain. Proprement
lieu destiné à serrer les blés; c'est ordinairement la plus haute
partie d'un bâtiment.
gris (être), half dronken zijn = être à moitié ivre. Proprement
l'état entre le blanc et le noir, et fîgurément entre la raison et
l'ivresse.
guère, weinig, niet veel , en vers quelquefois guères suivant le be-
soin de la rime ou de la mesure, s'écrivait anciennement gaires et
signifiait beaucoup dans le vieux français. Il vient de l'ancien
haut-allem. weigaro, qui est weiger dans le moyen haut-allem. De
nos jours guère n'est employé qu'avec la négation, combinaison
qui a le sens de peu.
guérir, genezen, anciennement guarir, à l'origine warir, est un
mot d'origine germanique : gothique warjan, allem. wehren, défendre,
protéger, ce qui était aussi le sens primitif de guérU-.
guillemet, aanhalingsteeken, nommé ainsi d'après l'imprimeur Guil-
lemet, qui inventa ce signe typographique.
Habiller, kleeden, dérivé de habile. Il signifie donc proprement:
rendre habile à, apte à, rendre dispos, mettre en état, mettre à
point; d'où ensuite: vêtir.
habit, kleed, du lat. habitus, qui veut dire proprement: manière
d'être habituelle, venant de habere, avoir, mais qui signifie aussi
dans la meilleure latinité: vêtement, signification que le mot habit
a maintenant exclusivement en français. Il n'en est pas de même
de l'italien abito et de l'anglais habit, qui ont encore aussi le sens
de manière.
habiter, wonen, du lat. habitare, fréquentatif de habere, avoir.
Il signifie donc proprement: avoir souvent, de là être souvent,
d'où : demeurer.
habitude, gewoonte, du lat. habituditiem, état extérieur, manière
d'être, dérivé de habitum , supin de habere, avoir, être dans un
certain état.
hagard, woest , wild , dérivé de haga, ancienne forme de haie,
haag. Hagard signifie proprement: qui vit dans les haies, en
parlant des oiseaux et ne s'appliquant d'abord qu'aux faucons. Un
faucon hagard signifie littéralement un faucon de haies, c.-à-d.
faucon qui mue dans les haies, et qui ne s'apprivoise pas aisément,
qui reste farouche. De là le sens figuré de farouche, sauvage,
hampe, steel , d'après Diez de l'allem. handhabe, c.-à-d. ce que la
main tient, le manche.
harceler, kwellen , anciennement herceler, d'après Diez dérivé de
herce, ancienne forme de herse, egge. Herceler ou harceler c'est
donc proprement : tourmenter, agiter sans cesse , comme la herse
retourne la terre. D'après Littré, harceler dérive de l'ancien franç.
harce, dim. de hart, et qui signifiait une baguette. Si cela est,