Boekgegevens
Titel: Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Auteur: Ent, A. van der
Uitgave: Culemborg: Blom & Olivierse, 1888
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3589
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202654
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Nederlands, Woordenboeken (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Vorige scan Volgende scanScanned page
51
fureter, snuffelen, dérivé du mot furet, holl. fret. Proprement
chasser au furet; d'où ensuite: fouiller, chercher partout,
furtif, steelsgewijs, heimelijk, du lat. fuTtivus, de furtum (vol,)
qui dérive de fur, voleur. De là le sens de: qui se fait comme
un vol, en cachette, à la dérobée.
fusil, vuuBSTAAL, QEWEER, du lat. focus, fou. Proprement pièce
d'acier avec lequel on bat la pierre à feu pour allumer l'amadou;
puis : arme à feu qui est muni d'un fusil.
(liiiant, HOFFELiJK, part. prés, de l'ancien verbe ^-afer, qui signifiait
se réjouir. Il signifie donc proprement: qui se livre au plaisir,
qui s'amuse; d'où le sens de: qui cherche à plaire, qui est em-
pressé auprès des femmes.
galetas, vliering, zolderkamertje. Ce mot est tiré de la haute et
orgueilleuse tour de Galata ou Galathas à Constantinople. Il est
allé toujours en se dégradant ; il a commencé par quitter l'acception
spéciale pour prendre le sens général de tour ; puis il s'est appliqué
à un appartement dans l'hôtel des Templiers à Paris ; enfin ce .
n'est plus aujourd'hui qu'un misérable réduit sous les combles,
gambade, luchtsprono, dérivé de gambe, ancienne forme dejawie.
Saut sans art et sans cadence.
gaze, GAAS, tissu fabriqué originairement à Gaza, ville de Palestine,
gazette, dagblad, du vénitien gazzetta, nom d'une petite monnaie,
qui était le prix du journal vendu à Venise; le nom de la pièce de
monnaie passa ensuite au journal.
gène, pijkbank, mabtelikg, contraction de gehenne, qui signifie
enfer, lieu de supplice, d'où le sens de supplice, torture. De ce
subst. gêne est formé le verbe gêner, qui signifiait originairement:
faire subir la torture, mais dont le sens a perdu beaucoup de sa
force en prenant celui de: incommoder, causer de l'embarras, mettre
obstacle, empêcher.
geôle, gevamgenis, anciennement gaiole, en ital. gabbiula, du lat.
caveola, dim. de cavea, cage. Au 13e siècle geôle possédait en-
core le double sens de prison et de cage.
gilet, VEST, mot tiré du nom d'un nommé Gille, qui était le niais
d'un théâtre, et qui portait une sorte de vesfe sa?js «wawcAes. Après lui
les bouffons de théâtre ont été nommés les Gilles (hansworsten). D'après
d'autres gilet est dérivé de Gille, nom du premier fabricant de gilets,
go (tout de) geheel veij, z0hder complimehten, du Verbe gobcr,
qui signifie avaler sans savourer, sans mâcher. Tout de go signifie
donc: tout comme en avalant, c à-d. librement, sans obstacle,
grange, sciicur, du lat. granum, grain. Proprement: lieu aux
grains, ou, plutôt, destiné au battage des grains,
gravir, beklimmen, bestijgen, d'après dérivé de^rratZws, degré.
11 signifie donc proprement: monter par degrés; d'où le sens actuel
de: monter avec effort sur une pente raide.
4*