Boekgegevens
Titel: Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Auteur: Ent, A. van der
Uitgave: Culemborg: Blom & Olivierse, 1888
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3589
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202654
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Nederlands, Woordenboeken (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Vorige scan Volgende scanScanned page
48
exterminer, verdelqen, uitroeien, ànX&i. exterminare, proprement:
chasser, expulser, de ex, hors, et terminus, terme, limite; d'où le
sens de: chasser entièrement, faire disparaître, et, par extension,
faire périr entièrement.
extirper, uitroeien, extirpare, àeex, hors, eistirps, racine.
Proprement: arracher une plante avec ses racines Donc, extirper
renchérit sur déraciner, qui signifie qu'une plante a été arrachée
de terre, sans qu'on se soit inquiété, si ses racines sont restées ou
non dans le sol. '
extorquer, afpersen, du lat. extorquere, arracher, de ex, hors, et
iorquere, tordre. Proprement: arracher par torsion; de là: obtenir
par violence, par force, par menace.
Fable, fabel , du lat. fabula, récit, fable, de fari, parler. Le sens
propre mais inusité est : ce que l'on dit, ce que l'on raconte. La
signification actuelle est : petit récit qui cache une leçon morale
sous le voile d'une fiction.
facile, OEMAKKELIJK, du lat. facilis, de facere, faire. Proprement :
aisé à faire, qui se fait aisément, sans peine.
fac-similé, nagemaakt handschrift, nagemaakte teekening, (pron.
facsimilé) du lat. fac, fais, et simile, semblable. Proprement: qui
est fait semblable; d'où par suite, imitation exacte d'une écriture
ou d'un dessin.
factieux, oproerig, muitziek, du lat. factiosus, de facere, faire.
Proprement: qui fait beaucoup, qui est entreprenant, et, par suite,
qui est séditieux, qui excite des troubles dans l'Etat,
factotum, ALBEscHiK, BEM0EIAL, du lat. fac, fais (de facere, faire)
et totum, tout. Mot à mot: qui fait tout; de là le sens de: qui
a l'intendance de toutes les affaires d'une maison, et, par ironie,
celui qui se mêle de tout.
fanatique, dweepziek, du lat. fanaticus, de fanum, temple, lieu
consacré; d'où le sens de: emporté par un zèle outré pour le
temple, pour les choses sacrées, pour une religion, pour une opi-
nion; et, par extension: qui croit avoir des inspirations divines,
fané, verwelkt, du \a.t. foenum, foin. Proprement sec et flétri comme
du foin. Le verbe faner (hooien, verwelken) dont fané est le part,
passé, signifie en premier lieu et étymologiquement: tourner et
retourner l'herbe fauchée pour la faire sécher, c-a-d. pour en faire
du foin, et, par extension, faire perdre la fraîcheur ou l'éclat,
fatal, NOODLOTTiG, du lat. fatalis, de fatum, destin. Proprement:
ce qui est dit, prononcé, de fari, dire, parler. Par extension:
qui porte avec soi une destinée irrévocable, qui est marqué par le
destin, qui produit des malheurs.
faubourg, voorstad, anc. franc, forbourg, forsbourg, composé de
for, fors (lat. foris), hors de, et (lat. burgus). Proprement: qui
est situé hors de la ville; delà, quartier d'une ville hors de l'enceinte.