Boekgegevens
Titel: Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Auteur: Ent, A. van der
Uitgave: Culemborg: Blom & Olivierse, 1888
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3589
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202654
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Nederlands, Woordenboeken (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Vorige scan Volgende scanScanned page
43
emplette, inkoop, aankoop, anciennement emplolcte, quiestréquî-
valent exact à'iynplicita, ik'implicare, dans le sens de dépenser,
employer. Emplette signifie donc proprement: la somme employée
à l'achat ; d'où les sens consécutifs de : action d'employer une
somme d'argent en achats, achat de marchandises, et l'objet acheté,
employer, gebruiicen, du lat implicare^ de/n, en, Qtplicare,\A\Qr,
Proprement: plier dans, impliquer, mettre dans; d'où le sens de
mettre en oeuvre, faire usage de.
encan, verkoop bu opbod, anc. franç. encanf, cnquant^ h l'origine
mquant, du lat. inquantiim^ à combien; ce qui exph'que assez la
signification actuelle de: vente publique à Tenchère.
enchanter, betooveren, verrukken, du préf in, en, et cantare^
chanter. Proprement: opérer par des chants magiques, d'où le sens
de charmer, captiver comme par des paroles magiques, causer un
très vif plaisir,
endroit, plaats, oord, rf.chte zijde, composé de en ei droit. Dans
l'ancien franç. endroit était adj. avec le sens de: droit devant
nous, directement, vis-à-vis ; d'où le sens du subst. endroit, lieu qui
se présente directement à nous, et encore celui de: beau côté d'une
étoffe par rapport à l'envers.
enfer, hel, du lat. inferniis, qui signifie proprement Heu has: les
anciens plaçaient le séjour des morts dans un lieu souterrain,
enfler, opblazex, doen opzwellen, zwellen, du lat./«//are, de ni, en,
dans, et flare, souffler. Proprement: souffler dans; d'où le sens de:
remplir de souffle, d'air, de gaz, et par là, au figuré d'augmenter,
exagérer, etc.
enfoncer, induwen, doen zinken, inslaan, openbreken, bodem inzet-
TEN, de en et fond; proprement: pousser vers le fond, faire pénétrer
profondément, d'où ensuite les sens de : briser, forcer ; mettre le
fond à une futaille. Dans cette dernière signification enfoncer a pour
opposé défoncer,
engoulcr, inzwelgen, dérivé de en et goule, une des anciennes
formes de gueule, Engouler signifie donc proprement: mettre en
gueule, d'où ensuite le sens dc: saisir à pleine gueule,
enjôler, verlokken, verleiden^, anciennement en^eo/er, du mot geôle
(voyez ce mot) dans le sens de cage. Aussi ejijôler ~ engeôler
avait-il à l'origine le sens de: mettre en cage, captiver^ attirer un
oiseau dans une cage, dans un piège. De cette acception enjôler
a pris le sens de: captiver par des paroles flatteuses ou insinuantes,
abuser par des manières ou des paroles flatteuses (Comp. cajoler).
énorme, bovenmatig, buitexoewoon, du lat. enormis, àe e = es — ex,
hors, et norma^ règle; donc: ce qui est hors règles, des bornes;
de là: ce qui est excessif.
enrôler, -werven, de en et rôle. Mot à mot: inscrire sur un rôle,
c.-à-d, sur les rôles de l'armée.