Boekgegevens
Titel: Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Auteur: Ent, A. van der
Uitgave: Culemborg: Blom & Olivierse, 1888
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3589
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202654
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Nederlands, Woordenboeken (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Vorige scan Volgende scanScanned page
42
effronté, onbeschaamd, de ef pour es = ex, sans, et front. Mot
à mot: sans front; de là impudent, qui ne rougit de rien,
égoïste, zelfzuehtige, de ego, je, moi. Il signifie donc: celui qui
fait tout pour son moi; qui ne pense qu'à soi-même.
éliminer, verduijven, wegjaoen, doe.v veudwijnex, du lat. eliminare,
composé Ae e — ex, hors de (sens d'éloignement) et limen, seuil.
Proprement: chasser au delà du seuil; d'où le sens de mettre de-
hors, faire sortir, faire disparaître.
éluder, ontduiken, du lat. eliidere, de é — es := ef, sens ampl.
et ludcre, jouer; de là le sens de: éviter en échappant avec adresse,
comme par une sorte de jeu.
omblée(d'), stormenderhand , dadelijk, loc. adv. qui signifie: du
premier coup. Le mot est composé de la prép. de et emblée, subst.
participial d''embler, qui signifie vole)- dans le vieux français, et
qui est le lat. involare, (de in et volare, voler) enlever en volant,
expression tirée de l'oiseau de proie qui enlève son gibier en volant.
D'emblée signifie donc proprement: en volant, c-à-d. du premier
effort, promptement.
embfteher, in iiinderlaao leqges, du préf. en et l'anc. franç.
bois. Il a la mcrae signification et à peu près la même origine que
embusquer, qui est dérivé de en et le radical bosc, bois. Ces deux
verbes signifient donc proprement: attirer dans le bois; de là le
sons actuel de: mettre on embuscade. Embusquer, venu au 16e
siècle de l'italien imboscare, a détrôné l'ancienne forme franç. em-
buscher — embûcher, qui est aujourd'hui peu usitée,
émérite, rustesd, du lat. emeritus, composé do e — ex, sens nég.
ou priv. et meritus =r qui a servi. Emérite signifie donc: qui est
hors de service, qui a fini son temps de service, qui a pris sa retraite,
émolument, voordeel, toevaluo voordeel (in een ambt) du lat. ewo-
lumentum, de emolere, moudre entièrement, composé du préf. é
es = ex, sens ampl. et molere, moudre. Proprement le produit
d'un travail de mouture, et finalement, un profit quelconque, un
avantage pécuniaire.
emparer(s'), besiachtigen , dérivé de en, et du lat. parare, parer,
disposer, préparer. Dans l'anc franç. emparer a le sens de fortifier,
et s'emparer veut dire au XVe siècle se fortifier, se rendre prêt,
s'augmenter, s'accroître; d'où ensuite le sens actuel de: saisir,
acquérir.
empêcher, verhinderen, beletten; l'anc. franç. avait la forme
pacher et la forme empeeclier. La première forme vient du lat.
impactare, embarrasser, la seconde du lat. impedicare, (de in, en,
et pedica, piège) proprement mettre dans un piège. Ces deux
formes et ces deux idées se sont confondues et assimilées plus tard
sous la forme empêcher avec le sens de mettre obstacle. (Voyez
dépêcher.)