Boekgegevens
Titel: Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Auteur: Ent, A. van der
Uitgave: Culemborg: Blom & Olivierse, 1888
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3589
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202654
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Nederlands, Woordenboeken (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Vorige scan Volgende scanScanned page
39
gere, composé du préf. di = dis, sens distributif, et spargere, répandre.
Disj)crser signifie donc proprement: répandre ça et là, jeter ça et
là; d'où ensuite: dissiper, mettre en fuite.
disputer, twisten, du lat. dispiitare, de dis, préf. qui marque divi-
sion, et putare, penser. Proprement: diversum ou diversa putare,
penser diversement ou à des choses diverses; d'où le sens de: être
débat, lutter, contester pour obtenir q. ch.
dissimuler, ontveinze.v, bewimpeles, verbergen, du préf. sens
nég. et simulare, sembler. Proprement: feindre de ne pas avoir ce
qu'on a réellement; de là: ne pas laisser apercevoir ce qu'on a
dans l'âme, cacher. (Voyez simuler.)
dissiper, vërdrijven, verspillen, du lat. dissipare, de dis, indi-
quant division ou séparation et l'ancien lat. supare, jeter. Dissiper
signifie donc proprement: jeter à part; d'où ensuite: faire éva-
nouir en disséminant, en écartant, faire disparaître, et par exten-
sion : dépenser follement.
distinguer, ONDERScnEinEX, du lat. distinguere, de dis, qui marque
division, et tinguere, teindre. Il signifie donc proprement: teindre
diversement, teindre de manière à séparer, et par extension: sentir
la différence des teintes, reconnaître par les diverses teintes; de là
discerner par les sens, ou par une opération de l'esprit,
divertir, afleiden, verstrooien, du lat. divertere, composé de di—
dis, marquant séparation, et vertere, tourner. Il signifie donc pro-
prement: détourner, tourner d'un autre côté; de là le sens de:
détourner de ses occupations, l'esprit de quelqu'un, le distraire de
ses ennuis, de ses soucis par des amusements, l'amuser, le récréer,
divulguer, verbreiden, ruchtbaar maken, du lat. (^«yuZ^are, du préf.
di — dis, indiquant division, et vulgus, le public, le peuple.
Proprement: porter à la connaissance du public ce qui était ignoré,
docile, LEERZAAM, GEDWEE, du lat. doccrc, enseigner. Mot à mot:
propre à être enseigné, d'où le sens de : qui a de la disposition à
se laisser instruire, conduire.
donjon, slottoren, du lat. du moyen âge domnionem, qui signifie:
ce qui domine. Donjon signifie donc: tour maîtresse, tour qui
domine, c.-à-d. tour crénelée ajoutée à un château qu'elle domine,
drapeau, vaandel, diminutif do drap. Proprement: morceau de
drap, d'étoSe qui flotte autour de la hampe. (Voyez ce mot.)
L'infanterie a des drapeaux, la cavalerie a des étendards (Voyez
ce mot), l'église a des bannières. Le terme générique de ces deux
derniers mots est enseigne, du lat. insignia, de in en, et signum,
signe, marque.
Ebahir (s'), verbaasd sta\n, vreemd opkijken, onomatopée, formée
de é=es=:ex, préf. ampl. et du radical baïr, étonner, dérivé de
bah, exclamation naturelle d'étonnement; de là le sens de: rester
la bouche ouverte, être surpris.