Boekgegevens
Titel: Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Auteur: Ent, A. van der
Uitgave: Culemborg: Blom & Olivierse, 1888
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3589
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202654
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Nederlands, Woordenboeken (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Vorige scan Volgende scanScanned page
29
de la première race, le connétable ne tardait pas à devenir le chef de
la cavalerie. Comme la cavalerie était au moyen âge la partie
principale de l'armée, le chef de la cavalerie était de fait comman-
dant-en-chef de l'armée, et au 13me siècle cette charge lui fut
définitivement conférée.
conniver, doob de vingers zien, oogluikend toelaten, du latin
conivere, cligner les yeux, mouvement par lequel on rapproche les
paupières l'une de l'autre. De là le sens de fermer les yeux sur
ce qu'on n'ose ou ne veut pas voir. Le substantif est connivence.
Le verbe conniver se construit avec la prép. à. Conniver à un crime,
considérer, in aanmerking nemen, overwegen, bedenken, du latin
considerare, de cuni et sidus, étoile, constellation. Le verbe latin
a primitivement rapport à la contemplation des étoiles. Les dérivés
sont considération, considérable, considérant (overwegende, dans
les arrêts), inconsidéré. Au mot sidus se rapporte l'adjectif sidéral,
qui a rapport aux étoiles. L'année sidérale (sterrejaar) est un peu
plus longue que l'année tropique (tropisch jaar.)
Considérer est synonyme de regarder, contempler, envisager.
Considérer c'est regarder attentivement, avec soin et pendant quelque
temps. (Voyez contempler). Envisager, c'est regarder sous un
point de vue particulier.
consoler, vertroosten, du lat. consolari, de ctim et solus, dont le
sens propre est entier. Consoler est donc rendre entier, et, par
extension, satisfaire, d'où ensuite : soulager, adoucir l'affliction, les
ennuis. Les dérivés sont consolateur, consolatif, consolation.
consommer, voleindigen, volbrengen, verbrüiken, du lat. consum-
tnare, de cum, et summa, somme; proprement: faire la somme,
c-à-d. accomplir, achever, d'où ensuite le sens de: employer des
choses qui se détruisent par l'usage. Le dernier sens approche de
celui du verbe consumer (Voyez ce mot.) Les dérivés sont consom-
mation (volbrenging, verbruik, vertering in een koffiehuis of restau-
rant; jouer la consommation, om de vertering spelen), consommateur,
verbruiker, gelagmaker.
consumer, verteren, de consumere, de cum et sumere, prendre, a
le sens de détruire, réduire à rien, user. Il ne faut pas confondre
consommer et consumer. On consomme toutes sortes de provisions
(vin, bois, viande, etc.); le feu consume un édifice.
Le radical sumer se trouve aussi dans assumer, présumer et
résumer, ainsi que dans somptuaîre, somptueux, somptuosité. Les
trois derniers mots viennent de la forme sump tus, qui en latin
signifie les frais (de kosten). Une loi somptuaire (wet tegen de
weelde) règle la dépense dans les festins, les vêtements, les équi-
pages. Somptueux se dit de ce qui annonce avec éclat une grande
dépense: une maison somptueuse, een kostbaar ingericht huis, uit
een ruime beurs gebouwd en gemeubileerd.