Boekgegevens
Titel: Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Auteur: Ent, A. van der
Uitgave: Culemborg: Blom & Olivierse, 1888
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3589
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202654
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Nederlands, Woordenboeken (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Vorige scan Volgende scanScanned page
27
(goudbevattend) conifère (kegeldragend), cornifère (hoorndragend),
plombifère (loodhoudend), stannifere (tinbevattend). Gisements auri-
fères, goudbevattende lagen.
La plupart des verbes composes avec férer ont des correspondants
formés avec porter: afférer, apporter; conférer, comporter; déférer,
déporter; inférer, importer; transférer, transporter.
Le verbe latin ferre est intimement lié au verbe grec pherein,
qui a le même sens, c-à-d. porter. C'est de ce radical grec que
nous viennent quelques mots en phore: amphore, vase à deux anses
qu'on porte à deux mains et où les anciens mettaient le blé et
l'huile; électrophore, gâteau de résine qui porte l'électricit?; méta-
phore (overdracht), figure de rhétorique; eanéphore, jeune fille por-
tant des corbeilles; rhizophore, qui porte des racines; sémaphore
(seinpaal), qui porte des signes.
Au même radical se rattachent les mots pm^/i^'e (omtrek); forum,
place publique à Rome où se tenait le marché, où le peuple romain
discutait les affaires publiques; for, tribunal (le for intérieur ou for
de la conscience).
Comme dérivés do la forme latum nous avons les substantifs
ablation (wegneming, verwijdering), terme de chirurgie (l'ablation
d'une tumeur, het wegnemen van een gezwel), et oblation (action
du prêtre qui offre à Dieu le pain et le vin).
Le verbe latin ferre a les composés offerre et sufferre, qui ont
donné en français offrir et souffrir. Offrir de ob, devant, et ferre,
souffrir do sub, sous, et ferre. Ojfrir, c'est donc porter devant,
mettre à la disposiiion de quelqu'un. Souffrir, porter en dessous,
est synonyme de supporter. On souffre avec patience le mal ; on
supporte avec douceur les défauts du prochain.
Quelle différence y a-t-il entre offre et offrande^ Une offre est
une chose offerte ou la proposition de faire quelque chose; une
offrande est un don offert au temple ou par charité,
confisquer, vekbeurd verklaren, du latin confiscare, de cum et fiscus,
fisc (schatkist). Proprement réunir, adjuger au fisc. Le subst. est
confiscation. C'est un homme confisqué, signifie: sa santé est en très
mauvais état.
confronter, veroelijken, de cum et front. Mettre des personnes en
présence pour comparer ce qu'elles disent. On co»/'row<e les témoins
avec l'accusé. Le subst. est confrontation.
conjecture, gissikg, de conjectura qui est en rapport avec conicere,
de cum et jacere, jeter, donc jeter ensemble. Le verbe est conjec-
turer, l'adj. conjectural. Au même radical se rattachent les mots
jet, jeter, jetée, jeton (legpenning, presentiegeld), abject (jeté loin),
abjection, adjectif (qui s'ajoute), éjection, injecter, injection, injecteur,
interjeter (jeter entre), interjection, objecter (jeter devant, en face),
objection, objectif, objet, projeter (jeter en avant), projet,projectile,