Boekgegevens
Titel: Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Auteur: Ent, A. van der
Uitgave: Culemborg: Blom & Olivierse, 1888
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3589
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202654
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Nederlands, Woordenboeken (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Vorige scan Volgende scanScanned page
24
Les Hollandais ne distinguent pas toujours entre commode et
facile. Ce qui est commode est agréable ou à portée et contribue
à nos aises. Un fauteuil commode, un magasin commode, un
homme commode. Les dérivés sont commodément, commodité,
incommode, incommodité.
compagnon, makkeb, du latin cum et panis, pain; qui mange
le même pain. Dans l'ancien français compagnon est le cas-régime
et compain le cas-sujet. Compain ou copain est actuellement un
terme d'écolier pour désigner le camarade, avec lequel on partage
toutes les petites douceurs.
Le féminin de compain est compagne, gezellin. Le compagnon-
nage est une association entre ouvriers dans le but de se prêter
des secours mutuels.
Le hollandais kompagnon se traduit par associé. Traiter quelqu'un
de pair à compagnon, iemand als zijns gelijke behandelen. Les
dérivés sont accompagner, accompagnateur.
compenser, opweqen tegen, veeqoeden, du latin compensare, de
cum et pensare, peser. Proprement: peser avec une autre chose,
et de là: balancer la valeur, le prix de deux choses, déclarer équi-
valentes deux choses, balancer la perte par le gain, réparer le mal
par le bien. Les dérivés sont compensateur, compensation, com-
pensable , comjjensatoire.
Compensatieslinger se traduit par pendule compensateur, pendule
qui demeure toujours semblable à lui-même malgré les variations
de la température.
compiler, bijeesbrengen, samesnapen, du \&tin compilare, piller,
plunderen, de cum , avec, et pilare, arracher les poils, les cheveux.
Le verbe latin pilare est en rapport avec le substantif latin
qui est devenu en français poil, haar. Poil a donné l'adjectif
poilu, couvert de poils. C'est aussi de pilus que vient le verbe
e'piler, faire disparaître les poils, tandis que s'épiler signifie s'ar-
racher les cheveux blancs: il s'épile chaque matin, hij trekt elken
morgen zijne grijze haren uit.
Compiler, c'est piller les ouvrages d'autrui, extraire des morceaux
de divers auteurs.
Les dérivés sont compilateur et compilation. Une compilation
indigeste, een verward samenraapsel.
complice, medeplichtig , du latin complicem, de cum et de plicare,
plier. (Voyez plier.) Le dérivé est complicité,
comprendre, begeijpen , bevatten, du latin compreliendere ou
comprendere, de cum et prehendere, prendre, saisir. D'après
Lafaye, comprendre signifie prendre plusieurs choses ensemble ou une
chose entièrement dans tous ses détails. Selon Littré la significa-
tion propre est prendre en soi, contenir, et le sens figuré, saisir
par l'esprit. Les dérivés sont : com^oréhensible , compréhensibilité,