Boekgegevens
Titel: Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Auteur: Ent, A. van der
Uitgave: Culemborg: Blom & Olivierse, 1888
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 3589
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202654
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Nederlands, Woordenboeken (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Esquisses lexicologiques: étude des mots et de leurs significations: ouvrage spécialement destiné a ceux qui se préparent aux examens pour l'obtention des divers diplômes de professeur de français
Vorige scan Volgende scanScanned page
23
et à se naturaliser. La nécessité qu'il semble que l'on a de
ce mot pourra l'établir tout-à-fait. Nous en avons pourtant
un en notre langue, lequel, encore qu'il soit fort général et qu'il
signifie plusieurs autres choses, ne laisse pas néanmoins d'être ex-
trêmement français et propre à exprimer ce que les Latins appellent
cultum, c'est le service de Dieu ''^
Contre, ploegschaar of kouter, du latin culter. Le diminutif de
culter est cultellus qui a donné le mot français couteau. Le mot
coutelas vient de couteau, par l'intermédiaire de la forme archaïque
coutel, avec la finale augmentative ace ou asse. Par conséquent le
coutelas est un grand couteau, une sorte d'épée courte, large et
tranchante d'un seul côté. Le suffixe asse se rencontre avec un sens
péjoratif dans bonasse, hommasse (manwijf), savantasse.
combien, hoeveel, composé de comme et bien. Le combien du
mois tenons-nous? le combien est-ce aujourd'hui? le combien es-tu
dans ta classe? sont des phrases détestables. Il faut dire: „quel
jour du mois avons-nous? quel jour du mois est-ce aujourd'hui?
quelle place as-tu dans ta classe?
combiner, samenvoegen, du latin combinare, de com, avec, et
Uni, deux à la fois. Joindre deux choses ou deux ideés, et, par
extension, joindre plusieurs choses ou idées, disposer ses moyens
en vue d'un résultat. Les dérivés sont combinable, combinaison,
combinateur, combinatoire.
comble, toppunt, overmaat, du latin cumulus qui a le même
sens. On remarquera les locutions: mettre le comble à, pour comble
de. Le mot comb'e s'emploie aussi comme adjectif et signifie alors:
qui est rempli jusque par-dessus le bord. La mesure est comble,
de maat is vol.
Il ne faut pas confondre ce mot avec comble, du latin culmen,
construction couronnant le sommet d'un édifice, gevelspits, faîte,
nok. Demeurer sous les combles, onder de hanebalken wonen. De
fond en comble, van beneden tot bovenaan, entièrement. Le verbe
est combler, dempen, volgooien, qui fait doublet avec cumuler,
vereenigen, verscheidene ambten tegelijk bekleeden. Le substantif CMmwZ
•vient de cumulus et signifie jouissance simultanée de plusieurs emplois,
comme, du latin quomodo, evenals, gelijk, alzoo, daar. Comme
est adverbe et conjonction. Au dix-septième siècle comme s'em-
ployait encore dans les interrogations au lieu de comment. On ne
pourrait dire actuellement comme Malherbe: Comme y fournirez-vous ?
commensal, dischgenoot, du latin cum, avec, et mensa, table;
de là : celui qui mange habituellement à la même table avec d'autres
personnes.
commode, gemakkelijk , latafel , du latin cum, avec, et modus,
mesure, convenance. Proprement qui se fait avec mesure, qui se prête
à l'usage requis, et de là: espèce d'armoire à tiroirs fort commode.