Boekgegevens
Titel: Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: J.-G. Broese, 1868
2e ed
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 8885
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202173
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Vorige scan Volgende scanScanned page
324
Dans la nuit du sombre avenir,
Nous guide, d'année en année,
Jusqu'à l'aurore fortunée
Du jour qui ne doit pas finir.
mrae Desboriles-Talmore, née en 1789.
La sensibilité et la chaleur de sentiment abondent partout dans
les ouvrages de Mme Beshordes-Valmore, qui occupe un rang"
distingué parmi les poètes élégiaques. Sa poésie a quelque chose
du Nord: Timpatience du désir, l'amour, la mélancolie, voilà les-
inspirations qui descendent snr ses lèvres, et qui font vibrer les
cordes de sa lyre; elle pense, elle sent, elle aime si véritablement
que cVst un délice de l'entendre.
L'OREILLER D'UNE PETITE FILLE.
Cher petit oreiller, doux et chaud sous ma tête.
Plein de plume choisie, et blanc, et fait pour moi!
Quand on a peur du vent, des loups, de la tempête.
Cher petit oreiller, que je dors bien sur loi!
Beaucoup, beaucoup d'enfants pauvres et nus, sans mère,.
Sans maison, n'ont jamais d'oreiller pour dormir;
ils ont toujours sommeil. 0 destinée amère!
Maman! douce maman! cela me fait gémir.
Et quand j'ai prié dieu pour tous ces petits anges
Qui n'ont pas d'oreiller, moi j'embrasse le mien.
Seule, dans mon doux nid qu'à tes pieds tu m'arranges.
Je te bénis, ma mère, et je touche le tien!
Je ne m'éveillerai qu'à la lueur première
De l'aube; au rideau bleu, c'est si gai de la voir!
Je vais dire tout bas ma plus tendre prière:
Donne encore un baiser, douce maman! Bonsoir!
fin dd cours.