Boekgegevens
Titel: Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: J.-G. Broese, 1868
2e ed
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 8885
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202173
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Vorige scan Volgende scanScanned page
298
L'herbe croît sur Tautel ; l'oiseau des funérailles
De son cri prophétique attriste ces murailles.
Seulement, quelquefois un cénobite en deuil
Y Tient de son ami visiter le cercueil :
Tout parle à notre coeur; et toi, signe sacré,
Des chrétiens et du monde à l'envi révéré.
Croix modeste, quel est ton ineffable empire?
Tes muettes leçons aux mortels semblent dire:
„Un dieu périt pour vous, n'oubliez point ses lois."
Ton aspect imprévu rendit plus d'une fois
La paix au repentir, des pleurs à la souffrance.
Au crime des remords, au malheur l'espérance.
I^amartine 9 né en 1792.
Après l'époque de la Révolution et de l'Empire, où la poésie
française était restée presque muette, la Restauration vit naître avec
la liberté un grand nombre de vrais talents poétiques, parmi les-
quels brille surtout celui de Lamartine. Il donna le signal du réveil
de la poésie lyrique en France. Ses Méditations poétiques et ses
Harmonies offrent un richs mélange des plus hautes pensées et des
sentiments les plus tendres. L'inspiration poétique y coule de source
et à pleins bords; il y parle un langage si harmonieux et si pur,
que l'àme s'y berce comme aux sons d'une musique enchantée ; en
un mot, il complète la pensée par la suave mélodie du vers.
C'est le poète des âmes tendres et rêveuses qui se consolent des
épreuves d'ici-bas par les méditations religieuses et la pensée de
rinfmi. Ce sont les premières productions de Lamartine qui lui ont
fondé une réputation méritée et durable; les nombreux écrits que sa
plume féconde a publiés plus tard, offrent sans doute encore quel-
ques beautés du premier ordre ; mais elles ont aussi soulevé en bien
des points, et avec raison, la sévérité d'une juste critique.
LE PASSÉ.
Arrêtons-nous sur la colline
A l'heure où, partageant les jours,
L'astre du malin qui décline,
Semble précipiter son cours.