Boekgegevens
Titel: Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: J.-G. Broese, 1868
2e ed
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 8885
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202173
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Vorige scan Volgende scanScanned page
293
Le vieillard. Je ne vous connais pas.
Mes bras sont las pourtant de cultiver la terre.
Le c. Homme qui me confond, quel fut donc ton destin?
Le V. Né dans ces bois, jamais je n'en ai quitté l'umbre.
Dans la paix de mes ans j'ai vu croître le nombre;
Une épouse et deux lils embellissent ma fin.
Six chèvres et nos bras, voilà notre richesse:
Elle a toujours suffi, nous en bénissons dieu.....
Mais voici le chemin, Seigneur, et je vous laisse.
Pardonnez à mon âge ... .
Le conquérant. Heureux vieillard, adieu!
nrillevoye, né en 1782, mort en 1816.
L'époque du premier ctnpire ne nous ofl're qu'un petit nombre
de poètes marquants. Millevoye est un des plus agréables. Tout
le monde, en France, sait par cœur sa Chute des feuilles, qui a
fait, dit Ste-Beuve, une bonne partie de sa gloire. Ses essais
dans la poésie épique et dans le drame sont insignifiants.
LA CHUTE DES FEUILLES.
De la dépouille de nos bois
L'automne avait jonché la terre:
Le bocage était sans mystère,
Le rossignol était sans voix. '
Triste et mourant à son aurore,
Un jeune malade à pas lents,
Parcourait une fois encore
Le bois cher à ses premiers ans.
»Bois que j'aime, adieu! je succombe,
»Votre deuil me prédit mon sort,
»Et dans chaque feuille qui tombe
wJe vois un présage de mort.
»Fatal oracle d'Épidaure 1),
»Tu m'as dit: »Les feuilles des bois
»A. tes yeux jauniront encore,
1) Esculape était adoré principalement à Epidaure.