Boekgegevens
Titel: Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: J.-G. Broese, 1868
2e ed
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 8885
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202173
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Vorige scan Volgende scanScanned page
l.)S
Le lourd baudet, peu raisonnable.
Nous dit encore dans cette fable:
Quitter le bien pour être mieux,
Cest faire un saut très-périlleux.
George Verenet.
LE DEUX CHASSEURS.
anecdote.
Connaissez-vous Monsieur de Craquenville?
C'est un homme d'honneur.
Fort obligeant, d'humeur douce et facile,
Mais aussi le plus grand *hableur____
L'autre jour il me dit: //Écoutez, je vous prie,
Le trait comique et surprenant
Qui vient de m'arriver: j'allais, me promenant
Près de mon parc, le long de la prairie.
Quand tout à coup, au détour du ruisseau,
Je fais lever le plus joli levreau ;
Et machinalement je vous le couche en joue
De mon bâton. .. Monsieur, il tombe mort!
L'effroi l'avait tué! Le trait n'est-il pas fort?"
— Très-fort, il faut que je l'avoue;
Ce sont là de ces coups du sort.
Mais cet incident-là, rappelle à ma pensée
Un trait plus fort encor, qui, la saison passée,
M'arriva, comme à vous, non loin de mon château.
A mon retour d'une chasse au perdreau;
D'un petit bois je suivais la lisière,
Quand tout à coup un superbe chevreau
S'offre à mes yeux?... Mais dans ma gibecière
Pas un seul grain de plomb! quel accident ! que faire?
Et comment se résoudre à perdre un coup si beau!
Heureusement quelques cerises,
Qu'à mon déjeuner j'avais prises.
Vinrent m'offrir expédient nouveau.
De chaque fruit enlevant le noyau,