Boekgegevens
Titel: Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: J.-G. Broese, 1868
2e ed
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 8885
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202173
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Vorige scan Volgende scanScanned page
tiederlanàschScaoQlnîusem
ATviSTERDAU
M. RnR\p T -
PROVERBE DRAMATIQUE LK UN' ACTfi.
Personnages.
Le Baron Robert de Montigny.
Michel, 80Q vieux domestique.
Madame Petit y sa cuisiuière.
Louise y jeune orpheline de 14 à 15 ans.
Marie y sa sœur, 10 ans.
Julien^ son frère, 7 ans,
François^ commissionnaire du coin de la rue
fusiliers d'un corps de garde voisin.
La scène se passe à Paris , chez M, Robert.
Le théâtre représente une petite chambre modeitement meublée.
Une porte à droite, une à gauche et une au fond. Un secrétaire,
une table couverte de papiers , une cheminée avec du feu.
Un caporal et deux
Sc^ne première.
Mtche!, arrangeant le feu
Arrangeons son ftu . . . ie temps n'est pas cliaud ... je sais
siir qu'il rentrera tout transi... Quel homme que mon maître?
II faut croire i|ue les médecins lui ont ordonné de prendre de
rexercice, car on le rencontre dans la même journée aux quatre
coins de Paris, Qu'il pleuve, qu'il neige, rien ne l'arrête; dès-
huit heures du matin, il se couvre de son petit manteau bleu,
le voilà parli. Il va aux salles d'asile, il va dans
il va aux comités de bienfaisance, il va aux écoles
il va . . . que .«ais-je, moi?. . partout où il y a du
... En vérité, si celui-là n'est pas un véritable . . .
un brave homme dans toute la force du terme, je
ne m'y connais plus, el je croirai alors que le monde n'est peuplé
que de fourbes ri d'hypocrites.
i
et crac . . .
les prisons,
de charité,
bien à faire
philanlrope,