Boekgegevens
Titel: Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: J.-G. Broese, 1868
2e ed
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 8885
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202173
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Vorige scan Volgende scanScanned page
JOO
terner les basses Alpes et les coteaux avoisinants, comme pour le
prier de ne pas les écraser de ses débris ou par ravalanclie. Les
bords riants des deux rives du lac, riches en grands souvenirs,
devaient nous rappeler successivement les noms illusires des ducs
de Savoie, ainsi que ceux du philosophe BayU, de Mr. Necker^
de Madame de Staël, et de son fils le baron ài^ Staël-Holstein,
de Tavernier, de l'historien Gibbon, du m^av Davel, le martyr
de Cully, de J.-J. Bous&eau, de François de Bonnivard^
le prisonnier de Chillon, du bon pasteur Vinet, etc., etc.
Après avoir longé Tbonon, Évian, ainsi que Nyon et Coppet,
sur la rive opposée qui luyait à nos regards, nous relâchâmes
à Ouchy, village à une demi-lieue de Lausanne, dont il est
le port. Un hôtel grandiose aux proportions colossales, le plus
vaste de toute la Suisse, construit dans une position très-favorable,
attira seul notre attention; car la vieille tour du port, avec son
toit trapèze, n'ofire rien de remarquable.
Sans parler plus au long des rives, généralement connues, que
dominent de riches coteaux couverts de pampres, sans rappeler les
sites pittoresques et les couleurs cantonales des charmantes maisons
vertes et blanches, disséminées sur le penchant des collines delà
Côte et de Lavaux, arrêtons nos regards sur la jolie petite ville
anglaise de Vevey, et profitons d'un moment de *halte pour parler
de notre embarcation, qui semblait braver les brises de la montagne
et tous tes vents conjurés du Léman: le Joran\), la bise, la
bise noireV), le séchard'è), bourguignon k), h mudaire om
le bornand^), le molan%), etc.
Le paquebot à vapeur qui nous porte est un superbe bateau
par sa grandeur et son élégance. La manière dont on y est servi
ne laisse rien à désirer. Les couleurs de la confédération, avec la
croix fédérale, composent les nuances du pavillon et des banderoles.
Des musiciens ambulants invitent les passagers à danser sur le pont,
qui est couvert d'une espèce de tenle au travel's de laquelle les
ëtincelles, qui s'échappent de la longue cheminée, se font jour.
Les eaux limpides du beau Léman, ses bords pittoresques, la longue
chaîne des Alpes majestueuses qui semble vouloir réunir ses chaînons
à ceux du Jura, l'aspect de la Savoie et du Valais, tout plaît par
la variété des sites riants, tout enchante et ravit par la magnifi-
l) Vent de nord-est. 2) Vent du nord, 3) Vent de nord-est.
4) Vent d'ouest. 5) Vent du sud-ouest. 6) Vent d'est.