Boekgegevens
Titel: Lectures faciles et amusantes: servant de suite aux Premières lectures
Auteur: Valkhoff, J.N.
Uitgave: Groningen: Noordhoff & Smit, 1882
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 8720
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202102
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leesvaardigheid, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Lectures faciles et amusantes: servant de suite aux Premières lectures
Vorige scan Volgende scanScanned page
75
Oh! le vilain méchant oiseau, qui paye ainsi,
par la plus noire ingratitude, les soins si dévoués
que tu lui prodiguais, les prévenances, le sucre, le
mouron, le biscuit dont tu l'accablais ! Je ne croyais
pas, en vérité, que les petits oiseaux eussent si
mauvais cœur !
Mais que veux-tu, ma boime petite Rosine? il
a cédé au désir d'aller revoir un peu ces bois, ces
prés, ces lleurs aimées dont on l'avait séparé de-
puis un an, et sans son consentement, je pense.
Son amour pour la liberté l'a emporté sur son atta-
chement pour sa petite maîtresse. Ne te désole
cependant pas trop, chère enfant ; il est, à des mal-
heurs tels que celui qui t'arrive en ce moment, des
compensations qu'on peut accepter. Je te fais por-
ter , avec cette lettre, deux charmants rouges-gorges
à demi apprivoisés, qui ne demanderont pas mieux
que de t'aimer aussi. Ils sont doux, fidèles, aimants ,
et je réponds d'eux .... tant que la porte de
leur cage restera fermée.
Accueille avec bienveillance ces deux nouveaux
petits pensionnaires, et reçois, pauvre petite affligée,
les compliments de condoléance de ta grand'mère,
qui t'embrasse bien tendrement.
Rosalie Saintot.
Bouvreuil, vinkje. Envolé, tceggevlogen. Dévoué, opofferend.
Prodiguer, toedragen, verspillen. Prévenance, voorkomendheid.
Le mouron, muurkruid. Accabler, overladen, volstopperi. Céder
au désir, de hegeerte, het cerlangen geen weersland kunnen hieden.
Consentement, toesleinming. Emporter, de overwinning behaien,
meester worden.