Boekgegevens
Titel: Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Auteur: Valkhoff, J.N.
Uitgave: Groningue: P. Noordhoff, 1890
15e éd; Oorspr.: 1874
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: NOK 09-1208
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202089
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Vorige scan Volgende scanScanned page
75
78. L'anthropopliage.
Deux petits garçons de la ville, Eichard et Gus-
tave , qui étaient frères, s'égarèrent dans une épaisse
forêt.
Enfin ils trouvèrent une petite auberge, au milieu
de la forêt, et ils y passèrent la nuit.
A minuit ils entendirent parler dans la chambre
voisine. Gustave, qui ne dormait pas et qui était
très curieux, éveilla son frère.
Comme leur lit était devant la porte, ils prêtèrent
l'oreille, et ils entendirent l'aubergiste dire à sa
femme: „Ma chère, demain tu mettras la chaudière
au feu, je tuerai nos deux petits drôles de la ville."
A ces mots, les pauvres enfants pensèrent mourir
de frayeur. Kichard, qui était très poltron, dit :
„Nous sommes perdus ! cet homme est un anthro-
pophage.
Il y a des anthropophages, je l'ai lu dans mon
Ivobinson."
Le petit Gustave, qui avait encore un ]ieu de
courage, dit à son frère: „^^iens, nous nous sau-
verons."
Il se leva du lit, ouvrit la fenêtre et sauta en bas.
Au bout d'une mimite, l^ichard sauta aussi: ce
n'était pas très dangereux , car la chambre était au
rez-de-chaussée.
L'anthropophage, de menscheneter. S'égarer, verdwalen. Epais,
dik. La forêt, het woud. Une auberge, eene herherg. Au
milieu, te midden. Passer, doorhrengen. A minuit, te midder-
nacht. Entendirent, hoorden. Voisine, naaste. Dormait, sliep.