Boekgegevens
Titel: Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Auteur: Valkhoff, J.N.
Uitgave: Groningue: P. Noordhoff, 1890
15e éd; Oorspr.: 1874
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: NOK 09-1208
URL: https://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202089
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Premières lectures françaises: servant d'introduction au "Manuel de lecture et de conversation"
Vorige scan Volgende scanScanned page
62
„Cela est vrai," répondit le lion, „et c'est une
chose remarquable que nous autres grands animaux,
nous sommes tous sujets à quelque petite faiblesse.
Tu dois avoir entendu dire que l'éléphant trem-
ble, dès qu'il entend grogner un porc."
„Ma foi," interrompit le lièvre, „je comprends
maintenant pourquoi nous autres lièvres nous avons
une si grande peur des chiens."
Le lièvre, de haas. Honorait, vereerde. L'intimité, de vriend-
schap Le chant, het gekraai. Misérable, ellendig. Met en fuite,
op de vlucht jaagt. Remarquable, opmerkelijk. Sujet, onderwor-
pen. La faiblesse, de zwakheid. Tremble, beeft. Dès que,
zoodra. Grogner, knorren. Le porc, het zwijn. Ma foi, op
mijn woord. Interrompit, viel in de rede. Je comprends, ik
begrijp. Nous autres lièvres, wij hazen.
1. Ycrvocg in aile personen: J'honore mon domes-
tique de mon intimité.
2. Solirijf in aile personen: Vout tremble à mon
aspect.
69. Les deux protecteurs.
Un chien de l'espèce de ceux qui ressemblent
beaucoup à des loups gardait un mouton.
Un autre chien le rencontra. Celui-ci prenant son
confrère pour un loup, lui cria : „Loup, que veux-
rt, tu fair^ de ce mouton?"
' „Loup toi-même," répondit l'autre chien, „va-
t'en, ou tu apprendras que je suis le protecteur de
ce mouton."
„Toi, son protecteur? Tu veux le manger," ré-
pondit le premier ; „moi, je le protégerai contre toi."